Baja: Edge of Control HD – Quand la conduite devient du sport…

1

Près de 10 ans plus tard, le jeu de course Baja: Edge of Control se paye une nouvelle couche de peinture ainsi qu’une deuxième sortie à prix modique, avec une version remastérisée de son titre culte paru en 2008.

Dans le monde des jeux de course, il y a ceux qui tentent de se rapprocher le plus possible du réalisme et de la simulation, et ceux qui se concentrent plutôt sur l’adrénaline et la vitesse pour offrir une expérience inspirée de l’arcade, et Baja: Edge of Control HD s’inscrit clairement dans cette dernière catégorie. En partant, les épreuves auxquelles nous convient le titre ne se tiennent pas sur des pistes asphaltées ou dans les rues d’une ville, mais dans le désert ou à flanc de montagne, là où le sable, la boue et les aspérités de la route rendent la conduite périlleuse, et où le moindre faux mouvement peut vous envoyer valser dans le décor.

Image tirée du jeu

Plutôt que de s’encombrer d’un scénario, Baja: Edge of Control HD propose une progression sous la forme d’une carrière de pilote. Initialement, une seule ligue est disponible, et en remportant des médailles lors de la demi-douzaine de compétitions qu’elle contient, on débloque progressivement d’autres événements. Chaque course récompense le joueur avec de l’expérience et de l’argent, ce qui permet d’acheter de nouveaux véhicules, et à mesure que grandit notre réputation, on reçoit des offres de plus en plus lucratives de la part de commanditaires, mais attention : ceux-ci ne payent que si leur logo est toujours visible sur la carrosserie au fil d’arrivée, une mécanique intéressante qui apporte aussi son lot de frustrations.

Baja: Edge of Control HD met plus de 160 véhicules de rallye à notre disposition, parmi lesquels des Beetles, des Jeeps ou des 4×4 modifiés. Les options de personnalisation visuelle sont sommaires en comparaison à d’autres jeux du même genre, mais il est tout de même possible de fouiller sous le capot et de changer les différentes composantes de son bolide (freins, carburateur, suspension, pneus, etc.) afin d’en améliorer la performance. Je dois avouer n’avoir pas senti de grande différence de maniement, de vitesse ou d’adhérence à la route avec de meilleures pièces, et j’ai même moins bien performé lors d’une course avec une voiture augmentée au maximum qu’avec le modèle de base.

Image tirée du jeu

Bien que les graphiques aient été rehaussés, que les textures soient maintenant en haute résolution et que le nombre d’images/seconde ait visiblement été amélioré, les rendus ne sont évidemment pas à la hauteur des parutions modernes comme le plus récent Forza, même s’il s’agit de la plus belle version de Baja: Edge of Control à ce jour. Au moins, l’expérience est très fluide, et tourne sans aucun ralentissement. En plus d’une carrière substantielle, le titre offre également un mode arcade, parfait pour une petite course rapide, et un mode multijoueurs en ligne. Soulignons sa coop locale, qui divise l’écran pour permettre à quatre personnes assises sur le même divan de jouer ensemble.

Il est particulier de qualifier de « rétro » un titre paru il y a moins de dix ans, mais c’est pourtant le premier qualificatif qui vient à l’esprit en jouant à cette version HD de Baja: Edge of Control, un jeu de rallye qui, même s’il trahit un peu son âge, parvient toujours à reproduire le plaisir brut de la course.

7/10

Baja: Edge of Control HD

Développeur : THQ Nordiq

Plateformes : PS4 et Xbox One (testé sur Xbox One)

Partagez

À propos du journaliste

Patrick Robert

Cinéma, musique, jeux vidéo ou bandes-dessinées, Patrick partage sa passion pour la culture populaire depuis plusieurs années à travers les critiques, les entrevues, ou les textes d’actualité qu’il signe pour de nombreux médias, parmi lesquels le blogue de Ztélé, La Vitrine, Le Coin du DVD, et évidemment, Pieuvre.ca.