Navigation : voiture

Malgré une croissance ralentie par la pandémie, la popularité des voitures devrait continuer de prendre de l’ampleur, notamment en raison de l’inévitable reprise économique et l’éventuelle interdiction de vente de voitures à essence dans diverses juridictions, y compris au pays. Selon une nouvelle étude, toutefois, l’engouement pour ce nouveau genre de véhicules pourrait se heurter à un problème de taille: l’accès à des bornes de recharge et à un réseau électrique capable d’encaisser la demande plus forte.

Une publicité de General Motors en plein Super Bowl pour vanter la voiture électrique: la puissance du symbole n’a pas échappé aux observateurs de l’industrie automobile et aux environnementalistes. Mais il en faudra plus pour effacer l’appui encore tout récent aux climatosceptiques.

C’est un des mythes les plus sexistes qui soient, et il a la vie dure: « Attention, femme au volant ». Ou en France, « femme au volant, mort au tournant ». Or, les statistiques disent exactement le contraire: c’est à l’homme que revient la palme des accidents, constate le Détecteur de rumeurs.

Il n’y a jamais eu autant de voitures, sur les routes canadiennes, que l’an dernier, a révélé jeudi Statistique Canada. en s’appuyant sur les données d’immatriculation de véhicules pour l’an dernier. Au total, 35,7 millions de véhicules de toutes sortes ont circulé sur les rues, routes et autoroutes du pays en 2019, en hausse de 1,8% par rapport à 2018.

Des ingénieurs de l’Université Stanford affirment avoir franchi une étape importante en vue de favoriser la recharge des voitures électriques lorsqu’elles circuleront sur des autoroutes futuristes conçues pour permettre de « faire le plein » à distance, et donc sans contact.