Navigation : vaccination

Dès l’approbation du vaccin de Pfizer-BioNTech contre la COVID-19 en décembre 2020, ce n’est pas seulement la compagnie pharmaceutique qui a précisé qu’on ignorait encore l’efficacité du vaccin pour bloquer la transmission du virus. De nombreux médias et des sites de vulgarisation ont aussi souligné cette incertitude.

La campagne de partage des vaccins COVAX avait fixé comme objectif, pour la fin de 2021, une couverture vaccinale de 20 % dans les pays à faibles revenus. L’OMS avait plutôt enjoint les pays riches à viser 40 %. Le taux était plutôt de 2 % à la fin de 2021.

On peut s’étonner que le rédacteur en chef d’une revue vouée à « la théorie et la pratique des vaccins » soit un docteur en linguistique et que son principal adjoint (senior editor) soit un ophtalmologiste.

Dix fois et demi plus à risque, c’est un « seuil important », concluent les auteurs, dans un contexte où « plusieurs Américains éligibles [à la vaccination] restent non vaccinés ».