Navigation : rome

La découverte d’un corps dans un fossé, par des travailleurs de la construction près du village de Great Casterton, dans la région britannique des Midlands, jette un nouvel éclairage sur l’esclavage pratiqué par les Romains au Royaume-Uni. Une nouvelle analyse du squelette et de la façon de l’enterrer a révélé que le corps était probablement celui d’un esclave mort au 3e siècle de notre ère.

Entre une âme noire et l’absence d’âme, y a-t-il une différence? Voilà la triste question qu’on peut se poser à la lecture du plus récent roman de Pierre Adrian, Les bons garçons, quatrième opus de l’auteur à paraître aux Éditions Équateurs.

La Rome antique n’a jamais été tendre, et ses luttes de pouvoir, doublées de relations amoureuses bien souvent sulfureuses, ont fréquemment donné lieu à de sanglantes trahisons qui ont éclaboussé de vermeil le pourpre du pouvoir impérial. Titus, adapté de la pièce de Shakespeare, donne vie à ces conflits fratricides s’étant trop souvent réglés avec un couteau bien aiguisé.

Des ruines de l’époque romaine s’étendant sur quelque 20 hectares ont été découvertes au large de la côte tunisienne, confirmant « avec certitude » une théorie voulant que la ville de Néapolis a été partiellement submergée lors d’un tsunami survenu au quatrième siècle de notre ère.

Le mini-sommet de chefs d’État et de gouvernement africains et européens ce lundi à l’Élysée devrait déboucher sur une nouvelle feuille de route sur la question des migrations, sujet jugé prioritaire en cette rentrée par Paris, Madrid, Berlin et Rome, a-t-on appris dans l’entourage d’Emmanuel Macron. 

Le récent opus de Carlo Bonini et Giancarlo De Cataldo, paru aux Éditions Métailié, dans la collection Noir, s’intitule Rome brûle. Si on devait résumer l’intrigue, on pourrait dire qu’il s’agit d’une transposition du phénomène québécois de la corruption et de la collusion dans le secteur de la construction, dans le même milieu en Italie, et plus précisément à Rome.

Fou de douleur, ayant perdu sa soeur qui était aussi son amante, Caligula entreprend de pousser aux extrêmes les limites des pouvoirs conférés par son titre d’empereur de Rome. Et sur les planches du Théâtre du Nouveau Monde, l’histoire de l’ignoble tyran racontée par Albert Camus prend vie dans une mise en scène de René-Richard Cyr.

La nouvelle mairesse de Rome, Virginia Raggi, a officialisé mercredi après-midi le retrait du soutien de la municipalité à la candidature de la capitale italienne à l’organisation des Jeux olympiques de 2024.