Navigation : reporters

Les années se suivent et la situation ne s’améliore pas: pour son bilan 2020, l’organisation Reporters sans frontières (RSF) fait état d’un « niveau historiquement haut » du nombre de journalistes emprisonnés à travers le monde, habituellement pour avoir simplement fait leur travail. Ainsi, après les 389 journalistes écroués en 2019, ce nombre est passé à 387 cette année. Seul point positif: cette stagnation, après une augmentation de 12% enregistrée en 2019.

Sylvie Ambroise a longtemps rêvé d’être journaliste. Il aura fallu travailler pendant plusieurs années, mais voilà que cette femme originaire de Uashat-Maliotenam vient d’obtenir le poste tant convoité: animatrice de l’émission Nouvelles nationales sur la chaîne APTN. Elle s’exprime sur son parcours dans le cadre du plus récent épisode du podcast Entretiens journalistiques.

Le bilan de la sécurité des journalistes a beau s’être largement amélioré l’an dernier, avec une diminution de 50% du nombre de représentants de la presse assassinés, les journalistes des médias locaux ont largement fait les frais d’un système où « l’impunité entourant ce genre de crimes étant presque totale », dénonce les Nations unies.