Navigation : recherche

Le fait que des théories du complot soient interconnectées n’est pas, en soi, une découverte : il y a au moins 10 ans que des études en psychologie pointent du doigt le fait qu’une personne qui croit à une telle théorie a plus de chances de croire à une deuxième, voire une troisième théorie.

Les auteurs de l’étude ont avant tout pour but d’envoyer un message, qui s’applique aussi bien aux sciences sociales qu’aux sciences : l’importance que pourrait avoir le principe de « révision par les pairs en double aveugle », si on choisissait de l’implanter.

En bout de ligne, la grande question reste de savoir si cette recherche, qu’elle ait contrevenue ou non aux règles, apporte quelque chose aux humains affectés par la COVID.

En raison de la radicalisation croissante aux États-Unis, de l’appui en déclin en faveur des normes démocratiques, et l’augmentation de l’appui envers la violence politique, les inquiétudes à propos des biais politiques sur les médias sociaux sont valides, peu importe la taille des groupes qui afficheraient ces biais.