Navigation : poids

Santé
0

Peut-on maigrir à l’aide du froid? Pas sûr…

L’humoriste Dominic Paquet a entrepris en janvier une cryothérapie pour perdre du poids, devant les caméras de l’émission de Julie Snyder. Mais sait-on vraiment si le fait de soumettre son corps à une température inférieure à -110°C fait maigrir? Le Détecteur de rumeurs a vérifié. 

Santé
0

Les boissons « diète » aident-elles à perdre du poids? Pas sûr…

D’un côté, il y a ceux qui croient que de boire à l’occasion un coke diète ne mettra pas en péril leur perte de poids. Et de l’autre, ceux qui estiment que cette boisson, même prise en remplacement, peut influer sur leur santé. Le Détecteur de rumeurs et l’Organisation pour la science et la société se sont demandé si la science pouvait désormais trancher.

À la une Un homme barbu souriant
1

La vie en gros, le plaidoyer anti-grossophobie

La société est discriminatoire envers les personnes grosses, non seulement ce qui concerne leur précarité économique, ou encore leurs chances de décrocher un emploi, par exemple, mais elle semble carrément conspirer pour nuire à leur existence même. Publié chez Somme Toute, l’essai La vie en gros – Regard sur la société et le poids, écrit par Mickaël Bergeron, constitue un rappel essentiel de cette discrimination qui n’a pas lieu d’être.

Science
2

La culture, responsable de la taille de notre cerveau?

Une théorie dite du cerveau culturel avance une hypothèse pouvant expliquer la croissance extraordinaire de la taille du cerveau des humains et d’autres animaux aux cours des derniers millions d’années, selon une étude publiée dans PLOS Computational Biology par Michael Muthukrishna, de la London School of Economics and Political Science et de l’Université Harvard, en compagnie de collègues de l’Université de la Colombie-Britannique et de Harvard.

Science
0

L’obésité maltraite le cerveau

Être obèse rend malade, on le sait : risques accrus de maladies cardiovasculaires et chroniques. Mais l’obésité maltraiterait aussi le cerveau en entraînant une perte de matière grise.

Science
0

Un mois sans alcool, est-ce bon pour la santé? Normalement, oui

Depuis quelques années, les défis « un mois sans alcool » gagnent en popularité. Les raisons invoquées par les participants sont multiples: réfléchir à sa consommation, perdre des kilos, avoir plus d’énergie, donner une pause à son foie, mieux dormir, économiser de l’argent, se sentir mieux et soutenir une cause. Mais que dit la science des bienfaits pour la santé?