Browsing: netflix

Hugo Prévost et Kevin Laforest se penchent sur le nouveau film de Richard Linklater mêlant action, comédie romantique et… réflexion sur l’identité et la personnalité.

Plutôt qu’être médiocre, ou même être tellement horrible qu’il en devient bon, Atlas est seulement (très) mauvais. Un film qui sera vu des centaines de milliers, voire des millions de fois, seulement parce que Netflix le recommande en lançant le service. Quand seule la force du nombre, le poids technologique d’un géant, peut justifier un tel gâchis, il y a de quoi véritablement souhaiter l’apocalypse robotique…

On termine le visionnement de cette minisérie en se demandant s’il n’aurait pas été plus sain d’étirer la sauce sur plus d’une saison, au lieu de largement tourner les coins ronds et nous offrir ces six épisodes avec des personnages largement unidimensionnels. A Man in Full, peut-être, mais une oeuvre télévisuelle grandement incomplète.

Hugo Prévost et Kevin Laforest se salissent les mains pour venger leur honneur bafoué et explorer ce film coup-de-poing, dans tous les sens du terme.

Franchement raté, Rebel Moon a quelques moments potables, mais ceux-ci sont noyautés par un océan d’ennui et d’idées remâchées et mal exécutées. On se demande franchement pourquoi on confie encore de tels projets à un réalisateur qui n’est clairement pas capable de trouver un scénario original et d’offrir autre chose que du réchauffé. Ou peut-être est-ce cela, la formule Netflix?

En voulant évoquer cette fameuse entrevue donnée en 2019 par Andrew, une soirée qui causera d’ailleurs sa « perte », avec la disparition de ses privilèges royaux et le versement éventuel de plusieurs millions de dollars à sa victime alléguée, le réalisateur Philip Martin semble s’être concentré, dans Scoop, sur le mauvais personnage principal. Cela est bien dommage, puisque cette affaire continue de faire couler de l’encre, encore aujourd’hui.

« Cette étude est importante parce que si tous les films et toutes les séries montrent un garçon qui joue aux durs lorsqu’il vit de la douleur et une fille qui devient une « demoiselle en détresse » qui a besoin d’être sauvée, ils pourraient penser qu’ils doivent agir de cette façon dans la vraie vie. »

Quoi qu’il en soit, Bodies est une série certainement divertissante qui permettra de s’octroyer une petite dose d’adrénaline, assis seul ou à plusieurs devant le téléviseur. Une façon tout à fait agréable de se divertir, sans que l’on ait besoin de quelque chose de plus profond.