Navigation : mystère

« De tout temps, les hommes ont détruit les écosystèmes qui les entourent. » C’est sûrement vrai en beaucoup d’endroits, mais pas en Illinois il y a près de 1000 ans: une archéologue réfute l’hypothèse selon laquelle la déforestation aurait causé la chute de Cahokia, une cité jadis florissante.

Si, à intervalles irréguliers, des squelettes vieux de quelques siècles émergent d’un lac qui dégèle, vous présumez qu’un événement macabre s’est produit, que l’Histoire a oublié de retenir. La vérité s’avère plus complexe.

Voilà un an que le conjoint de Lena, ancienne militaire devenue professeure de biologie, est disparu en service commandé. Son retour inattendu provoquera une série d’événements qui permettront de lever le voile sur un étrange mystère qui pourrait entraîner l’Annihilation de l’espèce humaine.

Énigmes, exploration et une touche de surnaturel sont au menu de Black Mirror, un classique qui renaît de ses cendres près de quinze ans après sa sortie, sous la forme d’un reboot développé par King Art Games.

Sur une base de recherche reculée quelque part en Antarctique, un homme se réveille. Confus, seul dans des corridors sombres et mystérieux, il découvrira peu à peu un monde toujours plus étrange, plus fantastique… mais aussi plus dangereux. Bienvenue dans Conarium.

« We didn’t start the fire »… Les paroles de la chanson de Billy Joel résonnent étrangement en tête alors qu’Henry, un quadragénaire aux larges épaules et aux mains de bûcheron, arpente les sentiers d’une réserve naturelle du Wyoming dans Firewatch, un jeu développé par le studio Campo Santo et édité par Panic. Le titre est disponible depuis le 9 février.