Navigation : interactions

La montée des mouvements populistes transforme les systèmes politiques un peu partout dans le monde. Alors que l’appui envers ces mouvements « anti-élites » s’intensifie, plusieurs chercheurs tentent de savoir si le déclin économique et le renforcement des conflits entre les divers groupes jouent un rôle dans ce phénomène.

À quoi ressemblera la prochaine rentrée scolaire? Le confinement a montré que de nombreux élèves, moins bien équipés ou moins férus des technologies, étaient défavorisés devant l’école à distance. Et lorsque les jeunes ont accès à de l’équipement numérique, c’est dans l’usage qu’ils en font que l’on constate qu’ils ne sont pas tous égaux.

Au moment où les robots se multiplient dans notre société, il est important de s’intéresser aux implications éthiques et morales de ces machines qui accompliront des tâches qui peuvent avoir un impact important sur les vies des humains. Si les robots et les machines sont de plus en plus nombreux à agir dans des situations où ils pourraient gravement affecter la vie de diverses personnes, par exemple en conduisant des voitures ou en présentant des médicaments à des personnes âgées, leurs concepteurs devraient s’attarder à plusieurs questions importantes, dont la responsabilité et la possibilité de pardonner à des êtres artificiels.

En physique, l’antimatière est simplement « l’opposé » de la matière. Les particules d’antimatière possèdent la même masse, mais leurs propriétés sont inversées, y compris la charge électrique. Si l’antimatière peut être créée en laboratoire, elle est souvent accompagnée de matière, ce qui entraîne la disparition des deux types de particules et un dégagement d’énergie. Ce qui intrigue, toutefois, c’est que la très grande majorité de l’univers est formé de matière. Pourquoi n’y a-t-il pas de galaxies d’antimatière?

Tel que prouvé par certains incidents particulièrement controversés, comme le scandale impliquant Facebook et Cambridge Analytica, les médias sociaux peuvent représenter une véritable mine d’or en matière d’informations personnelles. De fait, des chercheurs d’un peu partout dans le monde ont tenté de développer des outils pour analyser l’activité sur les médias sociaux et récupérer automatiquement des informations sur les positions des internautes sur divers sujets.

Effet d’une génération qui vit le nez collé sur son téléphone? Voilà que des groupes se sentent obligés d’enseigner à de futurs employés, ou à des gens qui veulent sortir de leur solitude, qu’il est important de faire un contact visuel avec la personne à qui l’on parle.

Une nouvelle étude de chercheurs en psychologie de l’Université de Miami sur les interactions anonymes suggère que les humains « éteignent » leur propension automatique à partager des éléments dans le cadre d’interactions avec des étrangers.

En plus de leur capacité à réduire les coûts immobiliers, l’argument en faveur des bureaux à aire ouverte est qu’ils devraient agir comme catalyseur de la chimie humaine, permettant d’accroître les échanges et discussions entre collègues, histoire d’attiser la créativité et la collaboration.