Navigation : hongrie

Un virus qui tue une démocratie: c’est ainsi que les observateurs internationaux ont interprété la loi par laquelle, lundi la semaine dernière, le président hongrois, Viktor Orban, s’est donné à lui-même les pleins pouvoirs pour une période indéfinie, a fermé le Parlement et a suspendu les élections.

Il y a 30 ans tombait le Mur de Berlin, et avec lui, le symbole de l’emprise de l’Union soviétique et du communisme sur une bonne partie du monde. Aujourd’hui, les pays qui se trouvaient autrefois enfermés dans le rideau de fer ont évolué, mais tous les citoyens européens ne sont pas entièrement satisfaits de la situation géo-politico-économique actuelle, révèle une grande enquête effectuée par le Pew Research Center.

Si aujourd’hui la Chine occupe la place de seconde superpuissance, les guerres en Ukraine et en Syrie, ainsi que «l’affaire du Russiagate», évoquent toujours le rapport de force de la guerre froide. Avec le documentaire Meeting Gorbachev (2018), le cinéaste allemand Werner Herzog s’entretient avec le dernier président de l’Union des républiques socialistes soviétiques (1990-1991), Mikhaïl Gorbatchev.

Première femme à accéder à la chefferie de la Slovaquie, État postsoviétique membre de l’Union européenne (UE) et de l’OTAN depuis 2004, l’avocate écologiste Zuzana Caputova a été élue avec 58,2% des voix contre 41,8% pour son rival, rapporte La Vanguardia le 31 mars. 

Situé à l’extrême droite de l’éventail politique hongrois, le parti Jobbik est connu pour ses positions antisémites et homophobes. Mais il a entrepris de modifier son image pour apparaître respectable et digne de confiance lors des élections législatives de 2018.

La Hongrie devrait être exclue de l’Union européenne du fait de sa politique migratoire et de la mise en place d’une clôture frontalière, déclare le chef de la diplomatie luxembourgeoise dans une interview que publie mardi le journal allemand Die Welt.

Un référendum sera organisé le 2 octobre prochain en Hongrie sur la question d’éventuels quotas obligatoires de relocation de migrants qui seraient mis en place dans le futur par l’Union européenne, a annoncé mardi la présidence hongroise, selon des informations reprises par Reuters.