Navigation : flore

Bonne nouvelle pour les amateurs de café: une espèce rare, qui n’était plus cultivée depuis longtemps, semble plus tolérante aux plus hautes températures qui sont vouées à être le lot du prochain siècle.

Les régions arctiques ont beau se réchauffer, certaines plantes ne verdissent pas autant qu’on aurait pu le croire. Selon une nouvelle étude, plus du tiers des plantes de la toundra (39%) ont plutôt tendance à dépérir.

Pour sauver le climat terrestre, mais en préservant « seulement » la moitié des terres de la planète: un nouveau rapport, récemment publié dans Science Advances, fait état d’une proposition hors de l’ordinaire, soit celle de créer un « filet de protection » mondial, à l’aide de différentes techniques de cartographie, afin de mieux préserver les territoires, mais aussi les écosystèmes qui sont menacés par les changements climatiques.

Après les graffitis sur les murs, voilà que surgissent sur les trottoirs et les chaussées d’éphémères inscriptions… botaniques: armoise, digitaire pourpre, laitue sauvage, marguerite, lilas… Des botanistes écrivent à la craie les noms des plantes et arbres urbains, dans le but de rapprocher les citadins de la flore de leurs villes.

Des centaines de millions de dollars, et peut-être des dizaines de milliers de vie, sont en jeu autour de vos… crottes. Et celles de vos voisins et du reste de l’humanité. L’enjeu étant: qui aura le droit de se servir dans vos excréments.

Alors que la planète se réchauffe, beaucoup d’espèces animales déménagent. Mais il en est qui se heurtent à un problème: les animaux dont l’habitat se trouve à flanc de montagne. À la recherche de températures plus fraîches, ils montent plus haut — mais arrivera un moment où il leur sera impossible de monter plus haut.

Quelle forme une fleur peut-elle prendre et ne pas prendre? C’est une des énigmes auxquelles pourrait répondre un projet international visant à comprendre à quoi ressemblait la toute première fleur — et ce projet s’appelle, eh oui, eFLOWER.

Vos parents vous l’ont dit petit, il ne faut pas jouer avec ses selles. Pourtant, c’est ce à quoi vous convient des chercheurs grâce à une application ludique, rapide – et très hygiénique – qui ne contaminera pas votre téléphone.