Navigation : espèces

Environnement
0

Le déclin des insectes dans la plus grande discrétion

Les rumeurs d’un déclin de la population d’insectes courent depuis une vingtaine d’années. Dans la recherche la plus fouillée à avoir été menée sur le terrain, des chercheurs allemands viennent d’évaluer que, sur la base d’un suivi de 150 sites différents dans leur pays, la perte de biomasse moyenne serait d’environ 50% sur 10 ans. Le nombre d’espèces aurait décliné du tiers.

Environnement
0

Les changements climatiques, déclencheurs de conflits interespèces?

Les espèces disposent de bien peu de bonnes options lorsqu’il est question de survie face aux changements climatiques; elles peuvent s’adapter génétiquement aux nouvelles conditions, modifier leur territoire, ou les deux à la fois. Mais une nouvelle étude publié dans le magazine spécialisé PNAS indique que les conflits survenant entre espèces qui s’adaptent et changent de territoire pourrait mener les experts à sous-estimer les extinctions, en plus de souligner l’importance de la connectivité entre les territoires.

Vie tentaculaire
0

Il n’y a pas d’ADN du monstre du Loch Ness dans le Loch Ness

Des anguilles. Beaucoup d’anguilles. De l’ADN d’au moins 3000 espèces, y compris des espèces qui n’y vivent même pas, comme des humains, des chiens et des cerfs. Mais les chercheurs néo-zélandais qui cataloguent les espèces vivant dans ou autour du Loch Ness, à partir d’échantillons d’ADN récoltés dans l’eau, n’ont pas trouvé de gènes d’un monstre préhistorique.

Environnement
0

CSI: Éléphants

Le trafic d’ivoire d’éléphant ne semble pas ralentir, au contraire. Et pour le contrer, il faut mieux connaître les routes des contrebandiers: car si c’est toujours utile de faire des saisies d’ivoires ici et là en Asie, ce serait encore mieux de savoir où l’éléphant a été tué. À cette fin, les autorités placent à présent leurs espoirs dans une « police scientifique », dont les techniques n’ont rien à envier aux vedettes des téléséries policières CSI.

Environnement
0

Charismatiques et en voie de disparition

Le fait d’être un animal charismatique et très apprécié des familles n’empêche pas d’être en voie de disparition. Le lémurien, ce petit primate à la queue recouverte d’anneaux, qui vit uniquement dans les forêts de Madagascar, aurait vu, selon les estimations les plus pessimistes, sa population dégringoler de « quelques centaines de milliers » à environ 3000 en quelques décennies.