Navigation : éléphants

Les éléphants sont toujours menacés par le braconnage, une activité illégale qui met en danger la survie de l’espèce à long terme. Voilà ce qui ressort d’une nouvelle étude réalisée au bénéfice de la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d’extinction (CITES).

Le trafic d’ivoire d’éléphant ne semble pas ralentir, au contraire. Et pour le contrer, il faut mieux connaître les routes des contrebandiers: car si c’est toujours utile de faire des saisies d’ivoires ici et là en Asie, ce serait encore mieux de savoir où l’éléphant a été tué. À cette fin, les autorités placent à présent leurs espoirs dans une « police scientifique », dont les techniques n’ont rien à envier aux vedettes des téléséries policières CSI.

L’immense Parc national Kruger, joyau du tourisme sud-africain, est jonché de troncs d’arbres déracinés dont l’écorce a été arrachée par la population croissante d’éléphants, un des animaux les plus fréquemment vus dans la réserve.

Le braconnage des éléphants d’Afrique a reflué de ses plus hauts niveaux enregistrés au début des années 2010 mais reste bien trop important, estime la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d’extinction (CITES) dans un rapport rendu public jeudi.