Navigation : changement climatique

Les pays du monde n’en font pas assez pour lutter rapidement contre les changements climatiques: le verdict, direct et clair, est tombé dans le nouveau rapport du Programme des Nations unies pour l’environnement (PNUE). Et le financement des efforts contre les transformations de notre climat est encore bien insuffisant, affirment les chercheurs.

Les régions arctiques ont beau se réchauffer, certaines plantes ne verdissent pas autant qu’on aurait pu le croire. Selon une nouvelle étude, plus du tiers des plantes de la toundra (39%) ont plutôt tendance à dépérir.

Une équipe de chercheurs de l’Université du sud de la Floride, de l’Université du Wisconsin à Madison, et de l’Université de Notre-Dame, a découvert des preuves indiquant qu’alors que la planète se réchauffe en raison des changements climatiques, les zones plus froides de la planète pourraient recenser davantage d’éclosions de maladies infectieuses.

Si les pays développés se sont engagés à aider les États en développement pour surmonter la crise climatique et s’adapter aux transformations de notre planète, l’organisme Oxfam soutient que les sommes investies pourraient ne représenter qu’un tiers des montants promis.

Le 19 août, les scientifiques à bord du brise-glace allemand Polarstern ont atteint le pôle Nord en un temps record. Il n’y a pas si longtemps, ils auraient dû traverser une région couverte d’une glace dense, vieille de plusieurs années. En son absence, il leur a fallu seulement six jours pour relier le détroit de Fram, au nord du Groenland, au pôle Nord.

La concentration de méthane dans l’atmosphère serait en augmentation. Bien qu’il soit encore difficile de séparer la part humaine de la part « naturelle » de ce gaz dans l’atmosphère, les observateurs constatent que le méthane avait atteint, en 2019, un niveau record de 1875 parties par milliard, plus de deux fois et demi ses niveaux d’avant l’ère industrielle.

Du riz plus résistant aux vagues de chaleur et plus productif, c’est la promesse d’une équipe de généticiens chinois dont l’étude vient de paraître dans Nature Plants. Les chercheurs ont visé l’amélioration de la photosynthèse de plants de moutarde en ajoutant un gène destiné à les protéger des dommages qui surviennent lors de grandes chaleurs.

Le réchauffement climatique poussera de nombreuses espèces de plantes à migrer vers le nord. Mais ce sera difficile pour l’érable à sucre (Acer saccharum) en raison des propriétés spécifiques des sols accueillant cet arbre si familier aux Québécois. Cela risque de limiter son expansion en altitude, résume une récente étude québécoise. 

La glace qui recouvre le Groenland ne fait pas que fondre. Elle glisse en fait rapidement à travers la calotte glaciaire vers les extrémités des étendues glacées. De ce fait, la glace est transportée plus rapidement que prévu vers les zones « frontalières », aux abords de l’océan, où la fonte est facilitée.