Séance de test – Le routeur GX90 AX6600, spécialement pour les joueurs?

0

Le marché des joueurs de jeux vidéo est un marché qui rapporte, et cela, la compagnie de produits électroniques tp-link l’a bien compris. Son plus récent ajout à la gamme des routeurs Archer, l’AX6600, comprend des caractéristiques spécialement conçues pour ceux qui jouent en ligne, que ce soit pour leur propre plaisir ou pour diffuser le tout sur Twitch, par exemple.

À l’instar du C5400X, dont il était question en ces pages il y a un peu plus de deux ans, l’AX6600 a des allures de vaisseau spatial extraterrestre, non seulement avec ses couleurs noires et rouges, mais aussi avec ses antennes wifi, toujours au nombre de huit. On y trouve aussi deux ports USB (un 2.0, l’autre 3.0), et non seulement une série de ports Ethernet, mais aussi deux connexions à grande vitesse, soit un port Ethernet 1 gigaoctet/s et un autre cadencé à 2,5 gigaoctets/s. De quoi permettre de se brancher sur un réseau extrêmement rapide… à condition d’avoir du câblage et des appareils récepteurs capables de transmettre et recevoir de l’information à une telle vitesse.

Parlant de vitesse, le routeur est aussi paramétré pour offrir la norme Wi-Fi 6, et même une bande spécialement dédiée aux jeux vidéo, afin de prioriser, encore une fois, les informations liées à des parties en ligne ou à des diffusions en simultané. Ladite bande existait déjà sur le C5400X, précise tp-link, mais cette fois, elle est cadencée à une fréquence de 4804 mégaoctets/s, plutôt qu’à 2167 mégaoctets/s.

Tout cela est bien beau, bien entendu, et on ne décriera certainement pas les protections supplémentaires offertes pour éviter qu’un téléchargement tiers ou une autre activité en ligne introduise une latence bien mal venue dans une partie, mais il y a lieu de s’interroger sur la pertinence de se concentrer sur toutes ces options pour joueurs connectés via le sans-fil, alors qu’il va de soi, du moins selon ce journaliste, que la qualité de la connexion sera optimale en utilisant plutôt un câble réseau.

Quoi qu’il en soit, l’AX6600 est conçu avec la fluidité et la stabilité en tête. Nul doute qu’il serait possible, en fouillant dans les options offertes, de prioriser la vidéo en ligne, par exemple, ou tout autre type de transfert de données pour en assurer la qualité.

On notera cependant que les gens de chez tp-link ont grandement réduit le nombre de ports Ethernet accessibles sur le nouveau routeur. Si le C5400X en comptait huit, une quantité qui avait quelque peu surpris, à l’époque, on est plutôt retombé à un nombre « normal », c’est-à-dire quatre (plus l’entrée à 2,5 gigaoctets/s, où l’on connectera normalement le câble provenant du modem). Un nombre suffisant pour une utilisation régulière, peut-on dire, mais si l’on y connecte un ordinateur, une imprimante accessible par le réseau, un serveur externe et des haut-parleurs connectés, par exemple, on vient d’épuiser ses options. Et si l’on reçoit des amis à la maison pour une séance de jeux en réseau, par exemple, il faudra probablement s’équiper d’un concentrateur ou d’un commutateur supplémentaire. À moins, bien sûr, de se fier au réseau sans fil. En tenant pour acquis que les amis en question jouent sur des ordinateurs portatifs, ou qu’ils ont installé des cartes wifi dans leur ordinateur de bureau.

Outre ce possible accroc, et encore, le mot accroc est sans doute trop fort, ici, il faut saluer l’ingéniosité du processus d’installation et de configuration du routeur. À l’aide de l’application mobile Tether, qui était déjà employée avec le C5400X, les différentes étapes sont franchies en quelques minutes seulement. Et pour ceux qui seraient moins habiles avec la technologie, l’AX6600 préconfigure immédiatement son propre réseau, avec identifiant et mot de passe. Une étape de moins à franchir pour les gens qui ne voudraient pas se casser la tête avec cette étape supplémentaire, ou qui ne veulent pas donner un nom ironique à leur réseau sans fil.

Offert pour 400$, le routeur AX6600, ou plutôt Archer GX90 AX6600, de son petit nom complet, est idéal pour les gens qui cherchent à disposer de plus d’options et de puissance pour la gestion de leur réseau domestique, sans toutefois se lancer dans l’achat et la configuration de produits destinés aux entreprises. Un excellent intermédiaire, bref, destiné à ceux qui souhaitent pouvoir compter sur quelque chose de solide pendant plusieurs années.

Abonnez-vous à l’infolettre!

Encouragez Pieuvre.ca


Autres contenus:

Un nouvel algorithme pour résoudre un vieux problème d’itinéraire

Partagez

À propos du journaliste

Hugo Prévost

Cofondateur et rédacteur en chef de Pieuvre.ca, Hugo Prévost se passionne pour le journalisme depuis l'enfance. S'il s'intéresse surtout à la politique, à la science, à la technologie et à la culture, Hugo n'hésite pas non plus à plonger tête première dans les enjeux de société, l'économie ou encore les loisirs et le tourisme.

Répondre