Le Soraya Wave, le plaisir au bout des doigts

0

Y a-t-il un risque de tourner en rond, lorsque vient le temps de se donner du plaisir avec des gadgets? Ultimement, après tout, les hommes comme les femmes vont généralement jouir après une combinaison de frottements, de pénétration et de vibrations. Pourtant, on continue d’avoir droit à de belles surprises en la matière, notamment avec le Soraya Wave, récemment lancé par la compagnie Lelo.

Le jouet en question, un vibrateur de type « rabbit », comporte plusieurs des caractéristiques auxquelles l’entreprise a habitué sa clientèle: emballage sobre; recharge par USB; matériau de qualité, avec un silicone doux… Pour des gens habitués aux produits Lelo, il serait impensable qu’il en soit autrement. Mais pour les nouveaux venus, la découverte est franchement agréable. La marque parle de « luxe », mais on peut tout simplement parler de confort et de beauté du design.

Parlant de design, justement, le Soraya Wave se présente tout en rondeurs, en courbes délicates et sensuelles. D’un côté, son embout principal surmonté des fameuses « oreilles de lapin », qui sont ici transformées en une tige à l’extrémité arrondie. De l’autre, une autre forme courbe, servant, celle-là, à manier l’objet et à y activer les traditionnels trois contrôles présents sur la grande majorité des produits Lelo. Deux pour faire varier l’intensité, et un troisième, central, pour activer l’engin et en faire varier les modes.

Les modes en question regroupent une série d’options qui permettent d’atteindre le plaisir de différentes manières, que l’on souhaite faire durer les choses, ou que l’on ait plutôt envie d’atteindre l’extase le plus rapidement possible. L’embout principal et la tige qui le surplombe peuvent tous les deux vibrer, le premier à l’intérieur du sexe féminin, et le second, directement sur le clitoris.

Et l’embout lui-même, si l’on active l’ensemble des options à la fois, peut se mettre à osciller, à l’image des doigts d’un amant (ou d’une amante) qui entreraient doucement dans un sexe pour venir caresser la paroi supérieure du vagin, l’extension des terminaisons nerveuses du clitoris plus communément appelée point G.

La combinaison de l’embout et des « oreilles de lapin », tous deux mis en mode « maximal », procure ce genre de plaisir qui fait perdre la tête: le corps se tend, le regard se perd dans le lointain, puis vient la vague dévastatrice de l’orgasme.

L’expérience est-elle « exceptionnelle », comme l’avance Lelo? Il est certain que le Soraya Wave est un produit particulièrement efficace, en plus d’être franchement bien conçu. Un sans faute, donc, qui va certainement permettre d’épicer les moments intimes, qu’ils se déroulent en solitaire ou à plusieurs.

Abonnez-vous à l’infolettre!


Autres contenus:

Charlevoyou, la douceur revigorante

Partagez

À propos du journaliste

Pieuvre.ca

Répondre