Littérature – Pas de quoi briser la glace

0

Aux Éditions L’Interligne, on publie ce mois-ci Tiriganiak, docteur au Nunavut, sous la plume du multiple lauréat Gille Dubois. C’est l’histoire d’une chirurgienne métisse qui établit sa clinique au Nunavut. Découverte de la culture locale, apprentissage de la langue et vie de famille avec un gars de la place, tout aurait pu être simple, mais la vie n’est pas une grande banquise tranquille. Ce n’est pas pour autant qu’on appréciera le scénario alambiqué mêlant mission humanitaire, banditisme et histoire amoureuse à l’eau de rose.

La couverture du livre

Gille Dubois nous livre une vision très, très romancée de la vie des communautés autochtones du Grand Nord. Annoncé comme un récit dramatique, le roman se révèle rapidement une histoire pour adolescents. La façon de simplifier les relations interpersonnelles, de traiter les sujets au premier degré et la présence de plusieurs incohérences qu’il aurait été facile d’éviter ont de quoi lasser rapidement.

Bien sûr, les érables ne poussent pas sous cette latitude, mais ça n’a pas empêché l’auteur d’y aller avec une bonne dose de sirop.


Autres contenus:

Littérature – Magouilles, suicides et honneur à Tokyo

Partagez

À propos du journaliste

Martin Prévost

Martin Prévost fréquente la scène culturelle montréalaise depuis plus de trente ans. À titre de chroniqueur culturel, il a collaboré au magazine Paraquad durant deux ans et il est un fidèle de Pieuvre.ca depuis ses débuts. Ses intérêts vont du design à la danse contemporaine en passant par les arts du cirque, la musique du monde, la littérature, le théâtre, les arts visuels et le cinéma. Musicien amateur, il consacre la plupart de ses interventions pour Pieuvre.ca à la musique classique, de la musique de chambre à l’opéra.

Répondre