Téléconférence avec un lama (ou une chèvre)

0

Pour briser la monotonie des appels vidéos et autres téléconférences en ces temps de confinement, une ferme de la Silicon Valley offre à tous les télétravailleurs d’inviter un lama lors de la prochaine réunion. Ou encore une chèvre, puisque le projet se nomme Goat2Meeting.

Paco, le lama, est l’un des 125 animaux qu’il est possible d’inviter virtuellement chez soi. La ferme californienne Sweet Farm est un « sanctuaire » sans but lucratif liant éducation et promotion de l’agriculture végane, refuge pour animaux et technologie. Il en coûte 100$ pour accueillir Paco.

La ferme a pour mission l’éducation à l’environnement, la sensibilisation à l’agriculture durable et végane et l’investissement dans de nouvelles technologies, de fertilisation par exemple, et des projets interactifs en ligne comme cette visite virtuelle. Ou la possibilité de nourrir les poulets à distance grâce au Robot Chicken Feeder.

Sans les inviter dans son bureau à la maison, il est possible plus simplement d’observer des animaux à l’aide de nombreuses webcams. En fait, parce qu’ils ont dû fermer leurs portes au public, de nombreux zoos proposent de le faire: on peut voir ainsi les lynx roux au Zoo de Saint-Félicien, les pandas géants au Zoo de Calgary, des loutres à l’Aquarium de Vancouver, des requins à l’Aquarium de Toronto et même des animaux en liberté captés par les webcams de Parcs Canada. En plus des faucons urbains de l’Université de Montréal.

Il est aussi possible d’aller plus au nord pour découvrir les ours polaires du Wapusk National Park, ou à l’ouest pour les oiseaux migrateurs au Algonquin Park Wild Bird (Ontario), ou pour un plus grand dépaysement, s’envoler pour le Panama, pour regarder des oiseaux se nourrir.

Si les oiseaux vous intéressent, la revue Québec Oiseaux et le scientifique en chef du Québec proposent de parfaire vos connaissances ornithologiques avec le programme Des oiseaux à la maison, une activité de science citoyenne d’observation ornithologique – l’organisme propose aussi un accès gracieux au magazine durant le confinement et un balado, Tous aux oiseaux!


Autres contenus:

La physique à la rescousse pour comprendre la cuisson du riz frit

Partagez

À propos du journaliste

Agence Science-Presse

Répondre