Lyla et Hugo, histoire de vibrer pendant la pandémie

0

Les entreprises de tout acabit n’ont pas tardé à saisir au bond les opportunités offertes par la pandémie – et par les obligations de confinement – pour proposer des produits originaux, ou dont l’utilisation est originale… et la compagnie de jouets pour adultes Lelo ne fait pas exception. Voilà donc que l’on offre le Lyla et le Hugo, tous deux équipés de commandes à distance.

Tout tourne autour, bien entendu, de l’idée de distanciation sociale. Le premier est un vibrateur vaginal; l’autre un masseur prostatique. Les deux peuvent s’utiliser par eux-mêmes, mais l’idée consiste à utiliser la télécommande – qui est le même modèle – pour ajuster la force des vibrations en fonction de l’angle adopté par le détenteur de l’objet, ou encore en fonction de la vitesse du déplacement de ladite télécommande, selon le mode sélectionné.

Selon ce que suggère Lelo, la partenaire féminine, munie du Lyla, pourrait contrôler le jouet chez le partenaire masculin, qui porterait en lui le Hugo, et qui serait agirait de la même façon avec le jouet présent chez Madame. Satisfaction mutuelle ou argent remis, en quelque sorte. Le tout possiblement sans se toucher.

Cette idée de relation intime peut possiblement fonctionner chez Madame, qui pourra sans doute atteindre l’orgasme grâce aux vibrations uniquement – en fonction de ses préférences personnelles, bien entendu. Chez Monsieur, toutefois – et c’est encore là une question de préférences personnelles –, la présence du jouet est agréable, et ses vibrations le sont encore plus, mais une certaine stimulation manuelle (ou autre) de l’organe sexuel est recommandée. Sinon, il semble que l’orgasme se fasse élusif.

Cela ne veut pas dire que la conclusion ne fut pas agréable, bien au contraire. Simplement, cependant, que l’idée d’une distanciation sociale semble un peu farfelue, et ce même si Lelo affirme que les télécommandes ont une portée de 12 mètres. Il est plutôt recommandé, par exemple, d’utiliser le Hugo ou le Lyla 2 pendant l’acte sexuel lui-même avec un(e) partenaire; les sensations seront alors largement décuplées.

Faut-il donc se procurer un Lyla 2, ainsi qu’un Hugo? À un peu moins de 500$ pour l’ensemble, la dépense est peut-être un peu importante en cette époque où certains se serrent la ceinture. Si cette ceinture en est une de chasteté, toutefois, ces deux alternatives sont certainement intéressantes, et les possibilités sont multiples, que l’on soit en confinement avec soi-même, ou avec d’autres personnes.

Et quant à la possibilité de devoir rester enfermés pendant encore des semaines, cela pourrait être pire: les piles de ces deux jouets ont non seulement une grande autonomie, elles sont aussi rechargeables par USB…


Autres contenus:

Peut-on allonger son pénis grâce au « jelqing »? Faux!

Partagez

À propos du journaliste

Pieuvre.ca

Répondre