Dans les archives de Doctor Who, avec Peter Davison Complete Season One

2

Il n’est peut-être pas le premier nom qui vient en tête lorsqu’on pense à la longue liste d’acteurs ayant joué le fameux personnage, mais le coffret Doctor Who: Peter Davison Complete Season One permet de découvrir l’héritage du cinquième interprète du Docteur.

Lorsqu’il fût engagé par la série culte de la BBC en 1982, non seulement Peter Davison était le plus jeune des tous les acteurs ayant interprété le Docteur, mais il n’a vraiment pas dû être facile de succéder à Tom Baker qui, en plus d’incarner le personnage avec panache durant pas moins de sept années consécutives (un record encore inégalé à ce jour), était particulièrement adoré du public. L’héritage avec lequel Davison a dû composer ne s’arrête malheureusement pas là, et tout au long de sa première saison, il évoluera aussi en compagnie des trois compagnons de son prédécesseur (Adric, Tegan et Nyssa). Malgré tout ce lourd bagage, le comédien parviendra à imprimer sa propre personnalité au Seigneur du Temps, comme le coffret Doctor Who: Peter Davison Complete Season One permet de le constater.

La pochette du boîtier

En regardant Doctor Who: Peter Davison Complete Season One, on a l’impression que, voulant mettre derrière eux le côté bohème de Tom Baker avec sa chevelure ébouriffée et sa manie de distribuer des jujubes, les producteurs ont profité de l’arrivée d’un nouvel interprète pour redonner un côté plus « éducatif » à l’émission, ce qui pourrait expliquer pourquoi cette incarnation du Docteur, vêtu d’une sorte de costume de joueur de cricket de l’espace, arbore une branche de céleri épinglée en permanence à son veston. Malgré un ton professoral et un enthousiasme presque exagéré, Davison mélange fausse naïveté et un excellent sens de la répartie pour livrer ce qu’on pourrait qualifier de version nerd du Docteur, dont l’influence se fera sentir sur l’interprétation de Matt Smith des années plus tard.

Avec le regard d’aujourd’hui, les effets spéciaux de 1982 sont évidemment risibles, que ce soit les extraterrestres de latex ou les comédiens dont on discerne le mauvais détourage contre l’écran vert, mais on visionne surtout de vieux Doctor Who pour les histoires, et à ce niveau, le coffret Peter Davison Complete Season One ne déçoit pas. Si le costume coloré du Docteur ne serait pas déplacé dans une émission jeunesse, les sujets abordés n’ont rien d’enfantin: arche de Noé spatiale, antimatière, drones, dimensions parallèles, réalité qui se replie sur elle-même, chaque aventure est un pur bijou de science-fiction. Un épisode critique ouvertement le colonialisme, et un autre, très en avance sur son temps, évoque même la disparition de la couche d’ozone.

Image tirée de la série

Le coffret Doctor Who: Peter Davison Complete Season One comprend sept arcs narratifs complets sur huit disques au format Blu-ray. À l’exception de Black Orchid, qui n’en compte que deux, toutes les histoires sont séparées en quatre parties de trente minutes chacune. Les habitués de la série retrouveront des figures familières, dont les Cybermen, et des épisodes classiques, comme Time Flight, qui marque la première fois qu’un compagnon du Docteur connaîtra une fin tragique. À cause des limitations des caméras de l’époque, les épisodes s’affichent dans une résolution de 640 x 480, mais grâce au travail de restauration, l’image est cristalline. Des heures de matériel supplémentaire agrémentent l’édition, dont de nombreuses scènes retirées du montage, un Making Of pour chaque arc narratif, de longues entrevues avec Davison lui-même et les acteurs encore vivants, sans oublier une option pour activer des effets spéciaux « bonifiés » lors du visionnement.

Avec ses effets spéciaux qui ont très mal vieilli, le coffret Complete Peter Davison Season One ne s’adresse peut-être pas au grand public, mais les fans finis de Doctor Who seront certainement heureux de pouvoir regarder les aventures du cinquième Docteur dans une qualité visuelle inégalée.

7/10

Doctor Who : Complete Peter Davison Season One

Réalisation : Fiona Cumming, John Black, Peter Grimwade, Peter Moffatt et Ron Jones

Scénario : Christopher H. Bidmead, Terrence Dudley, Christopher Bailey, Eric Saward

Avec : Peter Davison, Janet Fielding, Sarah Sutton, Matthew Waterhouse et Anthony Ainley

Durée : 535 minutes + suppléments

Format : Blu-ray (8 disques)

Langue : Anglais seulement (avec sous-titres anglais)


Autres contenus:

On the Basis of Sex, un film de genre

Partagez

À propos du journaliste

Patrick Robert

Cinéma, musique, jeux vidéo ou bandes-dessinées, Patrick partage sa passion pour la culture populaire depuis plusieurs années à travers les critiques, les entrevues, ou les textes d’actualité qu’il signe pour de nombreux médias, parmi lesquels le blogue de Ztélé, La Vitrine, Le Coin du DVD, et évidemment, Pieuvre.ca.

2 commentaires

  1. Pingback: Critique Doctor Who: Peter Davison Complete Season One - Patrick Robert

  2. Pingback: Entre hip-hop et science-fiction, avec MFKZ - pieuvre.ca

Répondre