Le paiement par téléphone en forte hausse au Québec

0

Les Québécois sont de plus en plus nombreux à sortir leur téléphone intelligent – iPhone ou Android – pour payer leurs achats, révèle de nouvelles données du CEFRIO publiées mercredi sur l’utilisation de ces appareils devenus omniprésents.

La proportion de ces utilisateurs d’Apple Pay et Android Pay – à peine 8% des adultes – semble faible, mais ce taux calculé en 2017 représente le double de ce qu’il était en 2016.

Selon les groupes d’âge, ce sont les jeunes adultes âgés de 18 à 24 ans qui sont les plus nombreux (14%) à avoir utilisé ce mode de paiement en magasin. C’est le cas également des diplômés universitaires (10%) et des hommes (10%), peut-on lire dans la note d’information.

« En magasin, les adultes québécois semblent actuellement plutôt enclins à utiliser leurs appareils mobiles pour rechercher de l’information: une pratique courante pour 47% de ceux et celles qui en détiennent », indique Claire Bourget, directrice principale Recherche marketing au CEFRIO.

Une fois l’appareil bien en mains, les acheteurs s’en servent pour comparer les prix des concurrents (36%), ou encore pour obtenir des informations supplémentaires sur un produit (34%).

Beaucoup, beaucoup de téléphones intelligents

Les iPhones, appareils Android et autres téléphones du genre continuent de séduire les adultes du Québec: 62% d’entre eux avaient un appareil dit intelligent entre leurs mains l’an dernier, soit une progression de quatre points de pourcentage comparativement à 2016. Un peu plus des trois quarts (77%) de ces détenteurs s’en servent au moins une fois par jour pour accéder au web.

C’est d’ailleurs une proportion similaire de ces propriétaires de téléphones qui disposent d’un forfait de données, avec une capacité dépassant majoritairement le gigaoctet par mois.

L’usage des réseaux sans-fil pour la connexion au web est elle aussi le fait de la majorité: 87% des détenteurs de téléphones intelligents ont dit avoir utilisé un réseau sans fil à l’extérieur de leur domicile en 2017, une croissance de 9% comparativement à 2016, mentionne le CEFRIO.

La popularité de ces appareils ne semblent toutefois pas être en mesure d’assurer la poursuite d’une solide croissance des ventes des téléphones intelligents: seuls 10% des adultes québécois envisagent d’acheter un iPhone ou autre produit dans les 12 prochains mois. Et une majorité de ceux-ci agiraient de la sorte pour remplacer un téléphone existant.


En complément:

https://www.pieuvre.ca/2018/06/20/instagram-explore-les-longs-formats-video/

Partagez

À propos du journaliste

Pieuvre.ca

Répondre