Lost Souls, le grand retour de Loreena McKennitt

0

C’est à l’écoute de la pièce éponyme de Lost Souls, plus récent album de la chanteuse canadienne Loreena McKennitt, et premier disque enregistré en studio depuis 12 ans, que l’émotion pris ce journaliste à la gorge.

Est-ce la surcharge de travail? Le stress? Le fait de réentendre avec grand plaisir la magnifique voix de l’artiste? Un peu de tout cela, sans doute. En bout de ligne, à travers une ambiance de travail un peu folle, les neuf titres de ce nouveau disque sont autant d’ancrages auxquels se retenir en attendant que la tempête se calme.

Neuf pistes, donc, où la chanteuse, entourée d’une équipe d’excellents musiciens, fait très agréablement voyager les mélomanes. L’Espagne, mais aussi les vertes terres d’Irlande et la mythique Albion d’autrefois; autant d’endroits que l’on découvre en compagnie de l’artiste, et où l’esprit se laisse aller à se détacher pour voguer, libéré des problèmes terrestres qui l’astreignent trop souvent à se préoccuper de sujets bien plus ordinaire, sous la lumière crue de l’éclairage au néon.

Il y a quelque chose d’intemporel dans l’oeuvre de Mme McKennitt. Comme si chaque album, chaque pièce, chaque arrangement représentait une infime partie paradoxalement indépendante d’un tout plus vaste. On s’abandonne avec délice à ces histoires d’amours perdues, puis possiblement retrouvées, ces contes qui évoquent un monde meilleur.

L’idée d’un conte chantée est probablement celle qui se rapproche le plus de ce que l’on trouve sur cet album Lost Souls, voire de ce que l’on retrouve dans l’ensemble de l’oeuvre de la chanteuse. Des mauvaises langues pourraient avancer que les divers albums se ressemblent tous un peu, mais il est nécessaire d’examiner la situation d’un autre angle: la musique de Loreena McKennitt est une preuve indéniable que la beauté existe en ce monde, qu’il est possible de fuir, le temps d’un album, la grisaille qui enlaidit le quotidien. Tant mieux, alors, si la chanteuse offre un concentré de lumière et de douceur pour améliorer l’ordinaire de la vie de tous les jours.

En ce sens, Lost Souls est un excellent ajout pour quiconque apprécie déjà les talents de l’artiste. Et pour ceux qui ne la connaissent pas, ce même album permettra de s’initier, en douceur, à cette chanteuse particulièrement talentueuse.


En complément:

Velvet Noise et la musique qui donne le vertige

Partagez

À propos du journaliste

Hugo Prévost

Cofondateur et rédacteur en chef de Pieuvre.ca, Hugo Prévost se passionne pour le journalisme depuis l'enfance. S'il s'intéresse surtout à la politique, à la science, à la technologie et à la culture, Hugo n'hésite pas non plus à plonger tête première dans les enjeux de société, l'économie ou encore les loisirs et le tourisme.

Répondre