Éducation: l’Université Laval veut favoriser les bonnes pratiques architecturales

1

De meilleures écoles pour favoriser la réussite des enfants: l’Université Laval a annoncé mardi soir son intention de mettre sur pied, d’ici 2022, une plateforme d’expertise en architecture scolaire.

Ladite plateforme, dénommée Schola.ca, « vise à soutenir concrètement les différents acteurs concernés par l’amélioration des équipements, des installations et des infrastructures scolaires », peut-on lire dans l’annonce diffusée par voie de communiqué.

Schola.ca doit ainsi « permettre d’identifier les meilleures pratiques en architecture et en design, et ce, dans une perspective de développement durable ».

Pour parvenir à ses fins, l’Université Laval utilisera une somme de 2,54 millions de dollars fournie par le ministère de l’Éducation annoncée en juin 2017.

« Cette plateforme complète parfaitement le Lab-école. Rappelons que le Lab-école vise à proposer des solutions collectives pour permettre de concevoir et de construire les meilleures écoles au monde, au primaire et au secondaire. Son objectif est de mobiliser l’expertise d’horizons variés dans le but de créer des milieux de vie sains et inspirants, pour le mieux-être des élèves, du personnel enseignant et de la communauté », mentionne-t-on encore par voie de communiqué.

Selon le ministre de l’Éducation Sébastien Proulx, Schola.ca donne l’occasion de « mettre en place un outil novateur qui contribuera à concevoir des espaces d’apprentissage adaptés aux besoins des élèves d’aujourd’hui et de demain ».

Pour sa part, la rectrice de l’Université Laval, Sophie D’Amours, évoque une « boîte à outils numérique, fiable et répondant aux grands besoins de rénovation des écoles ».

« Cette plateforme sera essentielle pour aider les décideurs en éducation à concevoir des espaces d’apprentissage lumineux, conviviaux et modernes pour les nouvelles générations. »

Rappelons que le gouvernement Couillard, par la voix du ministre Proulx, a récemment annoncé des sommes dépassant 700 millions de dollars pour la rénovation d’écoles un peu partout dans la province, y compris à Montréal, où les besoins sont criants depuis plusieurs années, au dire de la Commission scolaire de Montréal.


En complément:

Autisme: les enfants bilingues auraient un avantage

Partagez

À propos du journaliste

Pieuvre.ca

Un commentaire

  1. Pingback: La mobilisation des villageois indiens contre l’urbanisation

Répondre