Ryan Reynolds et Samuel L. Jackson viennent foutre la pagaille dans votre salon

0

Ils se détestent plus que tout, mais devront faire équipe malgré eux. Une prémisse connue et remâchée une fois de plus pour donner un nouveau terrain de jeu à deux acteurs qui n’ont plus besoin de présentation. The Hitman’s Bodyguard divertit, mais aurait pu et aurait dû être bien plus, de quoi lui donner le meilleur statut pour les sorties DVD, histoire de ne pas trop regretter sa fin de soirée, avec quelques rires en prime.

La réalisation est ordinaire et le scénario encore plus. Heureusement, c’est assez mouvementé et rythmé, la musique est endiablée et les interprètes se font un bien fou. Qu’est-ce qui cloche alors? Le sentiment d’ensemble inexistant fort certainement alors que tous ces éléments, assez efficaces, n’arrivent pas à cohabiter sous un même toit.

Du coup, difficile d’entièrement croire à l’entreprise si la chimie entre les deux protagonistes ne produit pas autant de flammèches qu’elle le devrait. On donne ici plutôt l’impression de vouloir se voler la vedette et la sellette au lieu de miser sur l’union qui pourrait tirer un meilleur avantage de l’absurdité de la majorité des situations.

La pochette du coffret

Également, le film donne aussi l’impression de se la jouer cool et de vouloir se mesurer à maintes et maintes propositions beaucoup plus efficaces, l’adaptation de The Man From U.N.C.L.E. de Guy Ritchie étant la plus évidente avec plusieurs passages pratiquement calqués au revirement près. Et puis il y a cette utilisation bâclée d’acteurs de talent, de Gary Oldman à Salma Hayek en passant inévitablement par Richard E. Grant, tous relégués à des clichés qui ne font pas honneur à leurs capacités.

On se laisse donc aller, on apprécie les bons flashs quand ils sont là, on essaie de ne pas trop s’en faire quand on tente de nous faire avaler des élans mélodramatiques aisément risibles (on essaie même d’y inclure un peu de critique politique!) et on se dit que ça aurait pu être bien pire même si tout ici est loin d’être mémorable.

Une panoplie de suppléments se retrouve sur l’édition Blu-Ray, incluant des scènes allongées et supprimées, ainsi que des prises ratées, alors qu’il n’y a rien du tout sur le disque DVD. Disons que les bloopers et les making of sur les cascades doivent être assez amusants, voire fascinants, puisque ceux à l’écran s’amusent probablement plus que ceux devant celui-ci.

5/10

En rappel, ma critique lors de sa sortie en salles.

The Hitman’s Bodyguard ou Mon Meilleur Ennemi en version française est disponible en DVD, en Blu-Ray 4K et en combo Blu-Ray/DVD dès mardi le 21 novembre via VVS Films.


En complément:

Partagez

À propos du journaliste

Jim Chartrand

Jim Chartrand est bachelier de l'Université de Montréal en Études cinématographiques. Il gère également un département Superclub d'une succursale Vidéotron. Et il adore la culture avec le plus grand C que vous pouvez imaginer. En fait, s'il n'avait pas autant de fatigue de sa sage vie remplie, il consommerait encore davantage de ces nombreuses drogues de l'art et du divertissement pour mieux vous en parler. Puisque avouons-le, rien ne lui fait plus plaisir que de conseiller et guider les autres, même si ses avis ne font pas toujours l'unanimité. Il se fait donc un plaisir semaine après semaine de vous offrir des textes sur tous plein de sujets qui le passionnent entre un peu, beaucoup, passionnément, à la folie, et...

Répondre