Quarry, The Complete First Season: une carrière de tueur

1

Patrick Robert

Relatant le difficile retour à la maison d’un soldat américain qui sera contraint de devenir tueur à gages, la série télévisée Quarry nous replonge dans l’Amérique de 1972, au plus fort de la guerre du Vietnam.

 

La pochette du coffret

Le pays qu’il a servi en combattant dans la jungle vietnamienne réserve un accueil plutôt mitigé à Mac Conway. Dès son arrivée à l’aéroport de Memphis, des manifestants attendent le soldat, soupçonné d’avoir participé à un massacre de civils dans le village de Quan Thang, et plusieurs semaines après son retour, sans aucun support de l’armée, il n’a toujours ni emploi, ni argent. C’est alors qu’un inconnu se faisant appeler « The Broker » lui offre de continuer à faire ce qu’il faisait au Vietnam, en devenant tueur à gages. S’il refuse initialement la proposition, un concours de circonstances entraînera Mac bien malgré lui dans un engrenage de meurtres et de complots, au sein d’une organisation anonyme qui pourrait aussi bien être la CIA que la mafia.

Le thème de la guerre du Vietnam et du difficile retour des soldats à la vie civile a déjà été abordé à maintes reprises par le cinéma et la télévision. Pourtant, en plaçant son intrigue sous le signe d’une certaine ambigüité morale, et en soulevant des questions sérieuses comme « existe-t-il une différence entre tuer l’ennemi en pays étranger et éliminer chez soi des criminels indésirables? », Quarry dépasse les lieux communs du genre, et apporte un regard nouveau sur cette période surexploitée de l’histoire américaine. Ajoutez une réalisation qui multiplie les moments atmosphériques entre deux scènes d’action intense, et la série télévisée prend souvent des airs de « thriller existentialiste », si une telle chose se peut…

Tout en reconstituant le Memphis de 1972, avec ses divans bruns carreautés, ses tapis verts à poil long, ses vêtements beiges, orange ou marron et ses personnages qui fument partout, la réalisation de Greg Yaitanes (Banshee, House) revêt une texture très contemporaine, appuyée par le thème aquatique et les nombreuses séquences sous-marines traversant la série. Des flashbacks délaissent à l’occasion l’urbanité américaine pour nous plonger directement dans l’horreur de la guerre. La musique est à l’honneur dans Quarry, et en plus d’une riche trame sonore, le réalisateur incorpore, au moins une fois par épisode, la performance de musiciens sur la scène d’un bar ou d’une salle de spectacles où se trouvent ses protagonistes.

Renfermé et souffrant de stress post-traumatique, le personnage de Mac Conway, surnommé Quarry, demande un jeu économe, où l’émotion passe davantage par les expressions faciales et les regards que les dialogues, et l’interprétation de Logan Marshall-Green possède toute la subtilité requise. On apprécie beaucoup la présence du vétéran Peter Mullan (Trainspotting, Braveheart), dont le mystérieux « Broker » affiche une prestance digne d’un général sudiste. Jouant le seul rôle féminin substantiel de l’intrigue, Jodi Balfour livre une Joni Conway touchante. Grâce au physique particulier de l’acteur Damon Herriman qui l’incarne, Buddy, un tueur à gages homosexuel se questionnant sur son orientation professionnelle, est sans doute le personnage le plus singulier, et le plus intéressant, de toute la série.

Le coffret Quarry: The Complete First Season contient huit épisodes d’une heure (à l’exception du premier de 1h15 et de la finale de 1h20) sur trois disques au format Blu-ray. Un code pour télécharger une copie numérique se trouve également à l’intérieur du boîtier. L’édition haute définition s’agrémente d’un bon trois heures de matériel supplémentaire, dont des pistes de commentaires mettant en vedette le réalisateur et les comédiens principaux, des dizaines de scènes retirées du montage, et une série de revuettes explorant l’intrigue et les personnages de la série, les coulisses de certaines scènes, ou la reconstitution du Memphis de 1972.

Bien qu’elle utilise une période surexploitée de l’histoire des États-Unis comme toile de fond, la série télévisée Quarry parvient facilement à se démarquer, en proposant une sorte de thriller existentialiste, à mi-chemin entre Tarantino et Deer Hunter.

7.5/10

Quarry: The Complete First Season

Réalisation : Greg Yaitanes
Scénario : Graham Gordy, Michael D. Fuller, Jennifer Schuur, Max Allan Collins
Avec : Logan Marshall-Green, Jodi Balfour, Damon Herriman, Edoardo Ballerini et Peter Mullan
Durée : 478 minutes
Format : Blu-ray (3 disques)
Langue : Anglais, français et espagnol

Partagez

À propos du journaliste

Patrick Robert

Cinéma, musique, jeux vidéo ou bandes-dessinées, Patrick partage sa passion pour la culture populaire depuis plusieurs années à travers les critiques, les entrevues, ou les textes d’actualité qu’il signe pour de nombreux médias, parmi lesquels le blogue de Ztélé, La Vitrine, Le Coin du DVD, et évidemment, Pieuvre.ca.

Un commentaire

  1. Pingback: Critique Quarry: The Complete First Season [Blu-ray] - Patrick Robert

Répondre