Marvel vient en mettre plein la vue dans votre salon

0

Jim Chartrand

Sans nécessairement se défaire des tics habituels des films portant sur les origines d’un superhéros tout comme de ceux précis à la recette Disney Marvel, disons que Doctor Strange est possiblement la meilleure chose qui pouvait arriver au besoin de renouveau du Marvel Cinematic Universe, suite à l’avenir incertain des Avengers tels qu’on les connaît aujourd’hui.

La venue de Benedict Cumberbatch chez Marvel ne se fait évidemment pas de la manière la plus convenue, alors qu’il prend les traits du plus méconnu et foncièrement singulier Doctor Strange dans un délire aux abords psychédélique qui malgré de bons sentiments et une bonne dose d’humour prend néanmoins un petit moment pour trouver son rythme de croisière.

Heureusement, sous la supervision de Scott Derrickson qui passe habilement du suspense horrifique au film d’action à grand déploiement, cet élégant long-métrage a droit à une distribution qui pourrait difficilement être plus impressionnante. On passe quand même de Tilda Swinton à Mads Mikkelsen en allant chercher Chiwetel Ejiofor et même Rachel McAdams! Et Michael Giacchino, malgré le fait qu’il commence de plus en plus à se pasticher lui-même a quand même du plaisir avec la musique.

Toutefois, le véritable gagnant de cette mégaproduction ce sont les effets spéciaux, saisissants, pour ne pas dire renversants dans tous les sens du terme. Abasourdi par leur maîtrise, on en vient presque à en oublier le scénario plutôt simpliste et prévisible qui cache finalement bien peu de risques et de surprises, à défaut de s’écouter avec la plus grande aisance.

Fidèle à ses habitudes, Disney inonde le disque Blu-Ray de suppléments de tout genre et n’en inclut aucun sur le DVD.

En rappel, ma critique lors de la sortie en salles.

7/10

Doctor Strange est disponible en DVD, en combo Blu-ray/DVD et en combo Blu-Ray 3D/Blu-Ray/DVD depuis le 28 février dernier.

Partagez

À propos du journaliste

Jim Chartrand

Jim Chartrand est bachelier de l'Université de Montréal en Études cinématographiques. Il gère également un département Superclub d'une succursale Vidéotron. Et il adore la culture avec le plus grand C que vous pouvez imaginer. En fait, s'il n'avait pas autant de fatigue de sa sage vie remplie, il consommerait encore davantage de ces nombreuses drogues de l'art et du divertissement pour mieux vous en parler. Puisque avouons-le, rien ne lui fait plus plaisir que de conseiller et guider les autres, même si ses avis ne font pas toujours l'unanimité. Il se fait donc un plaisir semaine après semaine de vous offrir des textes sur tous plein de sujets qui le passionnent entre un peu, beaucoup, passionnément, à la folie, et...

Répondre