Vive la vie, une programmation 2017 pour célébrer le vivant à Espace pour la vie

0

Émilie Plante

C’est mardi dernier qu’avait lieu le lancement de la programmation 2017 d’Espace pour la vie. L’événement, qui a pris place au cœur du Planétarium Rio Tinto Alcan, se voulait le coup d’envoi d’une année consacrée à la célébration de la vie et d’une nature à la fois énigmatique, essentielle et éphémère.

À l’occasion du 375e anniversaire de Montréal, Espace pour la vie a choisi de rendre hommage à sa façon à cet important jalon dans l’histoire de la Ville. Ayant pour fil conducteur la célébration de la vie et de la nature, Espace pour la vie va proposer aux gens de tous âges une infinité d’activités qui viendront captiver tous leurs sens. Ainsi, ils pourront entendre, goûter, voir, toucher et sentir la nature à travers trois grands axes qui seront explorés de différentes façons tout au long de l’année.

Comme l’a affirmé Charles-Mathieu Brunelle, directeur général d’Espace pour la vie, lors du lancement de la programmation, la nature est essentielle, intelligente, utile et surtout fragile. Et c’est cette tangente pour laquelle on a opté dans la sélection des activités prévues en 2017.

Cette programmation se veut donc une quête de sens tant pour les divers organismes qui gravitent autour d’Espace pour la vie, mais également pour toutes les strates de public qui seront amenées à participer aux activités spécialement concoctées pour cette année charnière pour Montréal.

Vive la vie: la nature qui fait du bien

La nature parvient à faire du bien de plusieurs façons et Espace pour la vie souhaite conscientiser les visiteurs à cet aspect que l’on néglige souvent. C’est pourquoi un grand nombre d’activités salutaires à différents points de vue seront proposées cette année.

Pensons tout d’abord à Papillons en liberté, une activité fort populaire depuis plusieurs années dans les serres du Jardin botanique, mais à laquelle on associe immédiatement des propriétés favorisant un meilleur état d’âme. Débutant le 23 février et jusqu’au 30 avril, Papillons en liberté représente un véritable havre de paix et d’exotisme juste avant la belle saison!

Du 4 mars au 22 mai, L’éveil du printemps proposera au Biodôme un rendez-vous avec une profusion de reptiles et d’amphibiens! De plus, l’Insectarium va tenter de démystifier la méfiance suscitée par une espèce qui sème la peur chez bien des gens, l’araignée! Araignées démasquées aura lieu du 6 au 31 octobre et mettra l’accent sur cette espèce pourtant des plus importantes au sein de la biodiversité.

En outre, chaque dimanche, les spectateurs auront la chance de profiter du cadre enchanteur et intime des pommetiers du Jardin botanique pour Les arts s’invitent au jardin. Le groupe Lost Fingers se produira lors du spectacle d’ouverture le 25 juin prochain et jusqu’au 27 août se relaieront plusieurs chanteurs et musiciens tels que Marie-Élaine Thibert, Florent Vollant, Jérôme Minière et Shawn Phillips, pour n’en nommer que quelques-uns.

Par ailleurs, Le Planérarium Rio Tinto Alcan propose à tous de se rassembler le 21 août 2017 pour participer à un événement peu habituel, une éclipse partielle du soleil dont on pourra être témoin cette journée-là à 14h38.

Vive la vie: la nature qui nourrit

La nature est une source presque intarissable de nourriture pour tous les êtres vivants. À Espace pour la vie, on tente depuis un bon moment déjà de sensibiliser tous les citoyens à d’autres alternatives en cette ère où les préoccupations environnementales sont au cœur de bien des projets de vie.

Saviez-vous que la plus grande foire horticole du Québec a lieu au Jardin botanique? Cette année, à l’occasion du 20e rendez-vous horticole (26-28 mai 2017), on pourra en apprendre plus au sujet du foodscaping, cette tendance à concevoir des jardins utilitaires, nourriciers qui ont un aspect à la fois esthétique et pratique. Quant à l’Insectarium, il nous revient encore une fois avec Croque-insectes du 15 juin au 4 septembre dans la même optique, celle de s’interroger sur la nourriture d’un futur pas si éloigné.

Un événement intitulé On goûte la forêt, la mer qui se tiendra au Biodôme du 15 juin au 4 septembre, permettra aux curieux de goûter à une multitude de produits provenant du golfe du Saint-Laurent et de la forêt québécoise. Puis, en octobre au Jardin botanique s’ouvrira l’habituel Grand Bal des citrouilles pour célébrer l’abondance des récoltes automnales.

Vive la vie : la nature qui inspire

Ce dernier volet permettra à tous ses types de clientèles de se laisser émerveiller par les grandeurs de la nature, tout en se sensibilisant à certains sujets d’importance. De plus, durant le lancement de la programmation, on a mentionné à maintes reprises que l’art nous aide à connecter avec la nature et c’est sur ces prémisses qu’Espace pour la vie a érigé sa troisième et dernière thématique.

Les tout-petits auront de quoi satisfaire leur soif d’apprendre grâce au spectacle immersif Mira, la petite étoile. La compagnie La Nef a mis sur pied cette expérience entremêlant le théâtre et la musique pour un public de 4 à 8 ans. Il s’agit d’une première qui sera présentée au Planétarium Rio Tinto Alcan du 10 février au 17 avril 2017.

Les plus grands ne seront pas en reste grâce à EXO, une prestation qui s’interrogera sur notre place dans l’univers. Cette œuvre portée vers la réflexion sera présentée dès le 7 novembre au Planétarium Rio Tinto Alcan. En outre, KYMA, une œuvre insolite et immersive créée en collaboration avec l’Office national du film sera également à l’affiche au Planétarium Rio Tinto Alcan à partir du 9 mai 2017. Véritable réflexion sur les ondes, KYMA a été imaginée par le cinéaste Philippe Baylaucq.

Durant le lancement de la programmation, on s’est fait un point d’honneur de nous répéter à quel point la nature inspire également par le biais des arts visuels. À cet effet, le célèbre artiste de land art Patrick Dougherty a été invité à créer deux œuvres à partir du saule, un arbre présent dans l’Arboretum du Jardin botanique. Par la suite, les visiteurs seront amenés à contribuer à cette œuvre qui deviendra collective et qu’il sera possible de voir tout l’été, du 15 juin au 4 septembre. Cet arbre magnifique qu’est le saule servira également de base pour présenter à nouveau le programme Tête-à-tête avec un chercheur au Centre sur la biodiversité, durant la période estivale.

Finalement, avec les jours qui raccourcissent, les traditionnels Jardins de lumières seront ouverts à tous du 8 septembre au 31 octobre, présentant cette année un tout nouveau volet au Jardin des Premières-Nations. En effet, l’Arbre de la vie y sera mis à l’honneur par le biais de jeux de lumière et d’une trame sonore reprenant les phases de la nature.

Et c’est ainsi que la vie sera bel et bien au cœur des célébrations liées au 375e de Montréal à l’Espace pour la vie, joyau des sciences dans l’univers muséal montréalais. Nul doute que la passion a été l’ingrédient principal de cette programmation florissante organisée par toutes les institutions englobées dans l’Espace pour la vie.

Partagez

À propos du journaliste

Émilie Plante

Rédactrice web, geek au tempérament artiste, Émilie est une touche-à- tout qui carbure au café et aux activités culturelles. Éternelle étudiante, elle détient un baccalauréat en histoire de l’art, une maîtrise en muséologie, a quelques cours en communication et en gestion derrière la cravate ainsi qu’un doctorat honorifique en « flattage » de chats. Depuis 2009, elle écrit pour des blogues d’entreprises ou des sites traitant de sujets divers (univers geek, communication, féminisme, musique techno, technologies) et est journaliste culturelle depuis plusieurs années. Ses sujets de prédilection sont le cinéma, la danse contemporaine, les arts visuels, la muséologie et… sans doute aussi les chats.

Répondre