Cabanes de pêche sous les projecteurs

0

René-Maxime Parent

Roulant sur les routes du Québec à l’hiver, il n’est pas rare d’apercevoir les petites cabanes déposées sur la glace des cours d’eau gelés. La Maison de l’architecture du Québec ( MAQ ) présente les photographies de Claude Guérin et la maquette de Bertrand Rougier dans l’exposition Cabanes de pêche jusqu’au 25 septembre.

Chaque année, du 26 décembre au 15 février, les adeptes de pêche sur la glace se donnent rendez-vous à Sainte-Anne-de-la-Pérade dans la région de la Mauricie. À l’abri du vent et du froid dans les cabanes, ils s’adonnent à cette activité sociale en attendant que le petit poisson des chenaux morde la ligne. La pêche sur glace se déroule également à d’autres endroits sur les rivières et lacs du sud du Québec, de la Montérégie à Rimouski en passant par le Saguenay.

L’exposition à la MAQ met en écho deux recherches artistiques sur ces microarchitectures vernaculaires. Au centre de la salle, la maquette de Bertrand Rougier met en abyme la disposition de ces cabanes sur une surface plane. Affichée sur les murs, chaque photographie de Claude Guérin montre la façade d’une cabane. Le visiteur peut s’amuser à joindre les deux œuvres dans son imaginaire, c’est-à-dire de coller ces images sur l’organisation spatiale de la maquette blanche.

Ce qui est fascinant c’est d’observer les moindres détails de ces cabanes fabriqués par leur propriétaire. Certains ont recyclé des matériaux, ont dépassé en sciant les morceaux de contre-plaqué, alors que d’autres n’ont pas négligé l’esthétisme des couleurs vives au « airbrush ». Une cabane a une antenne parabolique, tandis qu’une autre a des panneaux solaires.

Ces architectures personnalisées piquent notre curiosité, nous donnant envie d’y jeter un coup d’œil de plus près, pour voir la construction de l’intérieur et comment l’habitacle est aménagé.

En se rendant au Centre-ville ou au Vieux-Port, l’exposition Cabanes de pêche présentée au MAQ jusqu’au 25 septembre vaut le détour au 181 St-Antoine Ouest.

Partagez

À propos du journaliste

René-Maxime Parent

Rédacteur en chef de la section Société, René-Maxime Parent s’est joint à Pieuvre.ca en 2014. Sa couverture de l’actualité internationale se partage entre l’Amérique latine et la Scandinavie. Son intérêt pour les arts visuels, le cinéma et l’architecture le conduit à parcourir la métropole québécoise régulièrement.

Répondre