Entre le Québec et la Nouvelle-Angleterre, le réseau électrique s’étend

0

Hugo Prévost

Rouler du Québec au Maine grâce à l’énergie électrique: le premier ministre Philippe Couillard et le gouverneur de l’État américain Paul LePage ont dévoilé lundi le tracé du futur corridor de 10 bornes de recharge entre les deux territoires.

Selon une déclaration transmise par voie de communiqué par le bureau du premier ministre, la route ciblée pour accueillir des infrastructures de recharge reliera, à terme, les villes de Québec et de Portland, via le poste-frontière de Jackman en passant par la capitale de l’État du Maine, Augusta.

Cette nouvelle initiative, plaide-t-on, constitue une avancée pour inciter les Québécois et les Américains à privilégier des transports durables et propres et ainsi poser un geste concret pour lutter contre les changements climatiques.

« À l’heure actuelle, près de 95 % des déplacements touristiques entre le Québec et le Maine s’effectuent en voiture. En mettant sur pied ce corridor, nous encourageons les Québécoises et les Québécois à adopter le virage électrique. Il s’agira du deuxième corridor de bornes reliant le Québec aux États-Unis. Je me réjouis de voir, une fois de plus, ce bel exemple de collaboration avec nos partenaires américains prendre forme », a affirmé M. Couillard.

Le premier corridor relie plus directement la métropole, Montréal, à l’État voisin du Maine, le Vermont.

Dès novembre 2015, M. Couillard s’était entretenu avec son homologue américain sur la possibilité « d’élargir la coopération entre le Québec et le Maine, notamment dans le domaine de l’énergie et de l’électrification des transports ».

« Le Maine se réjouit de cette initiative qui permettra d’étendre nos infrastructures communes et d’améliorer l’accessibilité de notre État pour les véhicules électriques. Nous avons ici un incitatif important pour remplacer le pétrole par de l’électricité propre, et je tiens d’ailleurs à saluer le premier ministre Couillard et ses efforts pour encourager l’électrification des réseaux de transport. Le Québec et le Maine partagent non seulement une frontière, mais également des liens historiques et culturels profonds. Cette initiative symbolise notre volonté de continuer à travailler ensemble et est un gage que le Maine accueillera toujours chaleureusement ses amis et sa famille du Québec, au gré des saisons et des avancées technologiques », a pour sa part souligné le gouverneur LePage.

Québec vise toujours un parc automobile électrique de 100 000 véhicules d’ici 2020.

Partagez

À propos du journaliste

Hugo Prévost

Cofondateur et rédacteur en chef de Pieuvre.ca, Hugo Prévost se passionne pour le journalisme depuis l'enfance. S'il s'intéresse surtout à la politique, à la science, à la technologie et à la culture, Hugo n'hésite pas non plus à plonger tête première dans les enjeux de société, l'économie ou encore les loisirs et le tourisme.

Répondre