La petite histoire de l’invasion de l’Amérique du Nord par un style de vie

0

Martin Prévost

Rien de moins excitant comme titre, pour une exposition de design moderne, que Partenaires en design Alfred H. Barr, Jr. et Philip Johnson. Peut-être que le titre de cette chronique aurait été plus représentatif de la très bien faite et très belle exposition qui a présentement lieu au Musée des Beaux-arts de Montréal, dans le cadre du Programme Liliane et David M. Stewart pour le design moderne, en collaboration avec le MBAM, et ce jusqu’au 21 août 2016.

Le commissariat de l’exposition est sous la direction de David A. Hanks, conservateur du Programme Liliane et David M. Stewart pour le design moderne. Avec cet événement, le MBAM souhaite honorer la mémoire de Liliane M. Stewart, grande mécène du monde du design moderne.

Dans une seule salle, avec une cinquantaine d’objets et plusieurs projections cinématographiques ou vidéo, les auteurs de l’exposition réussissent le pari de raconter la mission que se sont donnée Alfred Barr et Philip Johnson d’importer et d’implanter en Amérique du Nord, l’héritage du Bauhaus.

Malgré le nombre limité d’objets mis en vitrine, l’exposition présente une multitude de facettes du design moderne et illustre bien leur impact sur la vie d’aujourd’hui. En effet, plusieurs pièces créées par les Marcel Breuer, Ludwig Mies van der Rohe, Lily Reich et autres Donald Deskey sont encore présentes dans notre quotidien et ont largement influencé la production de masse et la démocratisation de l’art moderne.

Par ailleurs, les présentations sur écran sont très bien utilisées et sont mises en scène de telle façon qu’elles permettent au visiteur de comprendre rapidement le contexte dans lequel s’est développé le design moderne. Elles sont le support idéal pour intégrer l’architecture à cette exposition : Gropius, Le Corbusier et Mies van der Rohe y figurant en bonne place.

Pour le néophyte, voilà l’occasion de constater la puissance et la permanence d’un mouvement artistique et d’accoler des noms célèbres à des objets qu’il connaît bien. Pour le connaisseur du design moderne, c’est une vision intéressante de la propagation d’un art majeur et de la façon dont les vieux pays ont réussi à influencer le style de vie de l’Amérique encore naissante.

Partagez

À propos du journaliste

Martin Prévost

Martin Prévost fréquente la scène culturelle montréalaise depuis plus de trente ans. À titre de chroniqueur culturel, il a collaboré au magazine Paraquad durant deux ans et il est un fidèle de Pieuvre.ca depuis ses débuts. Ses intérêts vont du design à la danse contemporaine en passant par les arts du cirque, la musique du monde, la littérature, le théâtre, les arts visuels et le cinéma. Musicien amateur, il consacre la plupart de ses interventions pour Pieuvre.ca à la musique classique, de la musique de chambre à l’opéra.

Répondre