La vidéo, enfant chéri des Canadiens

0

Sans surprise, les Canadiens consomment toujours plus de contenu vidéo sur leurs appareils mobiles; ce constat ressort d’une nouvelle note d’information publiée jeudi par le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC). Ainsi, environ le quart de la population du pays regarde de la vidéo sur des tablettes numériques.

Fait intéressant, les francophones affichent la plus forte progression dans cette adoption des iPads, tablettes Android et autres appareils pour consommer du contenu vidéo, avec un bond de neuf points de pourcentage entre 2013 et 2014.

La quantité de contenu télévisuel en ligne regardé sur un téléphone intelligent est quant à elle passée de 23 pour cent en 2013 à 38 pour cent en 2014 pour les anglophones, alors qu’il a augmenté de 16 pour cent à 27 pour cent durant la même période chez les francophones, rapporte le CRTC.

Le pourcentage de ménages canadiens inscrits à un service de télévision par câble, par satellite ou par protocole Internet (IPTV) est passé de 83,7 pour cent, ou 11,8 millions de ménages, en 2013 à 82 pour cent, ou 11,6 millions de ménages, en 2014. « Le nombre d’abonnés de l’IPTV, qui est un moyen relativement nouveau de recevoir des services de télévision, a plus que quadruplé au cours des 5 dernières années pour atteindre plus de 1,7 million », mentionne-t-on dans la note d’information.

Plus tôt cette semaine, l’organisme fédéral notait également que le nombre de téléphones intelligents et de tablettes avait augmenté au pays, 67 pour cent des Canadiens possédant un tel téléphone en date de l’an dernier, comparativement à 49 pour cent des habitants possédant une tablette. En 2013, ces proportions s’établissaient respectivement à 62 et 39 pour cent.

Signe des temps et de la dématérialisation toujours grandissante du contenu, les Canadiens employant l’un de ces appareils (ou les deux) consomment en moyenne un gigaoctet de données par mois. Autre exemple de la transformation du paysage des télécommunications, le pourcentage de ménages dotés de téléphones cellulaires seulement (20 pour cent) dépasse maintenant le pourcentage de ceux qui utilisent un service de téléphonie filaire seulement (14 pour cent).

Enfin, la vitesse moyenne des connexions Internet au pays continue de progresser, même si le Canada traîne toujours de la patte par rapport à plusieurs autres pays membres de l’OCDE, comme par exemple le Japon et la Corée du Sud, ou même l’Europe.

Le pourcentage de ménages abonnés à un service d’accès Internet offrant une vitesse de téléchargement de 16 mégabits par seconde (Mb/s) ou plus a augmenté pour passer de 25 pour cent en 2013 à 34 pour cent en 2014. Il existe un intérêt grandissant pour les vitesses de téléchargement élevées puisque les abonnements aux services offrant une vitesse de 50 Mb/s ont doublé de 2013 à 2014 (de 4 pour cent à 8 pour cent), tandis qu’ils sont passés de 45 pour cent à 55 pour cent pour le 10 Mb/s. En 2014, 87 pour cent des abonnés à Internet haute vitesse ont eu accès à des capacités de téléchargement de 40 gigaoctets, comparativement à 76 pour cent en 2013, conclut le CRTC.

Partagez

À propos du journaliste

Hugo Prévost

Cofondateur et rédacteur en chef de Pieuvre.ca, Hugo Prévost se passionne pour le journalisme depuis l'enfance. S'il s'intéresse surtout à la politique, à la science, à la technologie et à la culture, Hugo n'hésite pas non plus à plonger tête première dans les enjeux de société, l'économie ou encore les loisirs et le tourisme.

Répondre