Vampire Weekend: « Contra rempli »

0

Thibaud De Clerck

Deux ans après «Mansard Roof», les New-Yorkais de Vampire Weekend reviennent en force avec ce deuxième album: «Contra».

Revenir après un premier album qui avait suscité l’unanimité parmi les fans et les critiques, ce n’est pas chose aisée! Autant dire que le groupe avait une pression importante sur les épaules. Mais force est de constater qu’ils n’ont pas craqué. Le deuxième opus des New-Yorkais est dans le même ton que le premier si ce n’est qu’ils ont gagné en maturité, ce qui rend «Contra» meilleur que  «Vampire Weekend».

Éclectique et rythmé

Tout comme dans le premier opus, ce qui saute aux yeux, c’est le rythme des chansons. Les New-Yorkais ont bien compris que c’est la force, à l’instar de la piste «Holiday» qui vous donne des fourmillements dans les jambes lorsqu’on l’écoute. Mais, ce n’est pas la seule chose qui frappe à l’écoute de «Contra». C’est un album qui se laisse écouter. De «Horchata» à «Think Ur A Contra» en passant par «Run» et «Cousins», le groupe nous emmène dans une promenade musicale, à un tel point que l’album s’écoute d’une traite, chose assez rare de nos jours.

Une recette gagnante: un mélange de style avec des saveurs indie pop, enrichies de rythmes ska, de sonorités africaines et de zouk à la créole. Un délice pour les oreilles, tout comme l’est la voix de Ezra Koenig.

Le plus gros défaut de cet album est sa courte durée: 36 minutes. Le temps de brancher l’ampli et l’album est fini. De quoi rester sur sa faim!

«Contra» est le deuxième album de Vampire Weekend. Un retour du groupe new-yorkais qui, sans conteste, peut être placé sous le signe du succès. Les aficionados du genre ne pourront que se régaler.

Partagez

À propos du journaliste

Pieuvre.ca

Répondre