La création de la Lune, une collision qui a « mouillé » la Terre

2

La Terre est unique dans notre système solaire: il s’agit de la seule planète tellurique (rocheuse) possédant une grande quantité d’eau et une lune relativement grosse, qui stabilise l’axe de notre planète. Les deux sont essentielles à la vie, et des planétologues de l’Université de Münster, en Allemagne, sont désormais en mesure de prouver que l’eau qui se trouve sur Terre résulte bel et bien de la formation de notre satellite naturel.

La « création » de la Lune, survenue il y a 4,4 milliards d’années, découle de la collision de notre planète avec un planétoïde de la taille de Mars surnommé Theia.

Jusqu’à maintenant, les scientifiques assumaient que Theia provenait de l’intérieur du système solaire, plus précisément d’une zone située près de la Terre. Cependant, ces chercheurs soutiennent plutôt que Theia est une planète originaire de l’extérieur de notre système solaire, et qu’elle a transféré de grandes quantités d’eau sur notre planète.

La Terre s’est formée dans la partie « sèche » du système solaire intérieur, et il est donc surprenant que l’on y trouve de l’eau, avancent les chercheurs. Pour comprendre cela, il est nécessaire de remonter en arrière jusqu’à la formation du système solaire, il y a environ 4,5 milliards d’années. Selon de précédentes recherches, nous savons que le système solaire s’est structuré de telle façon que les matériaux « secs » ont été séparés des matériaux « humides »: les météores riches en eau proviennent du système extérieur, alors que celles provenant de l’intérieur sont plus « sèches ».

Si d’autres scientifiques avaient déjà estimé que des météorites avaient probablement déposé de l’eau sur Terre, on ignorait la date et la méthode « d’arrivée » de cette eau.

Pour parvenir à leurs conclusions, les chercheurs de la présente étude se sont concentrés sur les concentrations de molybdène dans la croûte terrestre; une partie de cet élément proviendrait du système solaire extérieur. Et puisque l’élément en question se retrouve généralement dans le coeur de notre planète, les quantités retrouvées près de la surface seraient originaires des zones plus éloignées de notre système solaire.

Les chercheurs vont même plus loin encore, en affirmant que la plupart du molybdène présente dans la croûte terrestre avait été « déposé » par la protoplanète Theia, dont la collision avec la Terre, il y a 4,4 milliards d’années, a entraîné la création de la Lune.

Cependant, puisqu’une bonne partie du molybdène provient du système solaire extérieur, cela signifie que Theia provient également de cette région. Selon les scientifiques, il y avait suffisamment de matériaux « humides » sur ce planétoïde pour expliquer la présence des grandes quantités d’eau sur Terre.

« En gros, sans la Lune, il n’y aurait probablement pas de vie sur Terre », soutient Thorsten Kleine, professeur de planétologie à l’Université de Münster.


Autres contenus:

Jeff Bezos, le rêve d’une exploitation minière de la Lune

Partagez

À propos du journaliste

Pieuvre.ca

2 commentaires

  1. Pingback: Aller se reposer au bord du lac... sur Pluton - pieuvre.ca

  2. Pingback: Pas de Lune sans partenariat public-privé - pieuvre.ca

Répondre