À table avec Curieux Bégin

0

Christian Bégin aime la bouffe. Mais au-delà de cette affirmation un peu facile, l’acteur et animateur a décidé de poursuivre sur sa lancée culinaire. Le voilà donc qui s’associe avec les supermarchés IGA et une série de producteurs alimentaires locaux pour créer la gamme des Curieux Produits, des plats préparés gourmets.

L’idée n’est pas nouvelle; surtout pas pour quelqu’un qui a animé une émission sur les découvertes alimentaires, justement, et à qui colle cette image d’un gars foncièrement relax. Et donc, de la télé à la table, la transition est logique. Ces Curieux Produits, ce sont d’abord des plats « maison ». Pas d’additifs, pas d’agents de conservation. Une poignée d’ingrédients, probablement le strict minimum pour que le plat, hé bien, goûte ce qu’il est supposé goûter.

Sur les six plats annoncés pour l’instant, que de la viande, hélas. Du poulet, du boeuf, de la tourtière… le registre est passablement limité. Bien entendu, on aurait espéré que Christian Bégin suggère des plats plus exotiques, plus diversifiés. Quelque chose avec des légumes, peut-être?

À cela, il est possible de répondre deux choses. D’abord, que pour gagner son public, pour l’intéresser à une nouvelle gamme de repas et plats préparés, il est nécessaire de commencer avec quelque chose que l’on connaît. Cela ne donne rien d’offrir une gamme entièrement vegan, sans gluten et avec des asperges élevées en liberté si le quidam moyen qui fait son épicerie chez IGA refuse d’en acheter parce que cela s’éloigne trop de sa routine alimentaire habituelle.

Ensuite, qui sait si ce plat exotique supporte bien les rigueurs de la fabrication en chaîne, du transport sous vide et de la réfrigération?

Bref, les gens de chez Curieux Produits débutent leur incursion sur le marché alimentaire québécois en prenant leurs précautions, et en offrant du bon vieux comfort food.

Aux bureaux de Pieuvre.ca, on a reçu deux des six plats – des polpettes de porc, ainsi qu’un ragoût de boulettes. Les deux plats, livrés dans de jolis emballages, sont déjà cuits. Il suffit de passer les polpettes dans la poêle pendant quelques minutes. Quant au ragoût, un chaudron sous feu moyen permettra de servir le tout rapidement.

La dégustation est un franc succès: les polpettes – une recette italienne où est rassemblé boeuf haché et parmesan, entre autres – sont juste assez tendre pour être mangées sans effort, mais pas suffisamment pour s’émietter sous les coups de fourchette. Leur goût est également excellent, même si l’équipe de Pieuvre.ca a peut-être triché en utilisant un poêlon en acier inoxydable et en déglaçant au vin blanc, plutôt qu’en se servant d’une poêle antiadhésive, tel que suggéré.

Quant au ragoût, on y retrouve là aussi de la viande de fort belle qualité, accompagnée d’un peu de bacon, de pommes de terre et de canneberges. Le tout dans une sauce où pointent des traces de clous de girofle. Là encore, la chose est tout à fait réussie.

Vient maintenant la question ultime: les plats en valent-ils la peine? À six polpettes pour 8,50$, on peut certainement dire qu’il s’agit là d’une excellente entrée, voire d’un excellent plat de viande pour deux personnes auquel on ajoutera un accompagnement.

Vendu à près de 17$, le ragoût de boulettes est bon, certes, mais les deux portions correctes que l’on peut en tirer (ou quatre petites portions si l’on est plus frugal) ne valent pas, la dépense. Du moins, peut-être pas pour Monsieur et Madame Tout-le-monde.

Pour l’instant, donc, ces Curieux Produits sont des produits de luxe, réservés à ceux qui disposent d’un peu plus d’argent pour choisir quoi manger le soir venu. Et ce n’est pas une mauvaise chose! Après tout, ce sont d’excellents produits, préparés à l’aide de produits locaux. Il est normal qu’encourager l’industrie locale coûte un peu plus cher.

On attend avec impatience les prochains produits de cette gamme!

Partagez

À propos du journaliste

Hugo Prévost

Cofondateur et rédacteur en chef de Pieuvre.ca, Hugo Prévost se passionne pour le journalisme depuis l'enfance. S'il s'intéresse surtout à la politique, à la science, à la technologie et à la culture, Hugo n'hésite pas non plus à plonger tête première dans les enjeux de société, l'économie ou encore les loisirs et le tourisme. Hugo est également membre de l'équipe éditoriale de Pieuvre.ca.