Halcyon 6 – Lightspeed Edition: monstres spatiaux et bruits de laser

0

Qui n’a jamais rêvé de commander sa propre armada dans un coin reculé de la galaxie? D’explorer de nouvelles régions de l’univers, puis d’y affronter des horreurs sans nom pour défendre la Fédération? Halcyon 6 – Lightspeed Edition offre tout cela, avec une esthétique et une sonorité délicieusement rétro en prime.

Développé par le studio ontarien Massive Damage, Halcyon 6 est un jeu de rôle combiné à un jeu de stratégie tactique se déroulant dans une zone éloignée de l’espace. À bord de la station spatiale Halcyon 6, le joueur se retrouve propulsé au titre de sauveur de l’humanité après la destruction quasi-totale de la Fédération par les terribles Chruuls, des extraterrestres sanguinaires.

Pour l’emporter, il sera nécessaire de mener ses forces au combat, certes, mais aussi gérer les maigres ressources disponibles, traiter avec divers clans agressifs, voire carrément meurtriers, mais aussi explorer la station spatiale elle-même pour en découvrir les secrets.

Les amateurs de science-fiction en général, et de l’univers Star Trek en particulier, trouveront rapidement leurs aises dans le jeu: il y est question d’antimatière, de carburant pour vaisseaux, de membres d’équipage, de chemises vertes pour représenter les gens plus facilement « sacrifiables »…

Terrain connu, également, pour les amateurs de jeux de rôle, voire de jeux plus tactiques à la XCOM. Sans atteindre la complexité de cette série, les affrontements et la gestion d’Halcyon 6 sont étonnamment bien développés. Dans l’espace ou dans un corridor d’une station spatiale, les combats font appel à une série d’habiletés possédant chacune son effet, mais aussi ses contre-mesures chez l’ennemi. Il apparaîtra rapidement qu’il est essentiel de bien sélectionner les diverses compétences avant de se lancer dans la mêlée, mais aussi de combiner les attaques ou les habiletés des personnages pour en tirer le maximum et éviter de devoir prendre la suite ou, pire, perdre un officier ou un vaisseau.

Entre ces séquences d’action, place à la gestion et à la planification. Exploration de la station Halcyon 6, ravitaillement d’avant-poste, formation de nouveaux officiers, construction de nouvelles salles et de nouveaux vaisseaux, recherche scientifique, diplomatie… les activités sont diverses et ne manquent certainement pas.

Cette édition Lightspeed, sortie un peu plus tôt cet été, regorge également de nouveautés, d’améliorations et de transformations pour améliorer l’expérience des joueurs. On en parlait même comme de la « bonne édition », du côté de l’agence chargée de mousser le marketing du titre.

Force est d’admettre qu’Halcyon 6 est un bon, voire un très bon jeu. Il se pourrait que l’abondance des combats fasse en sorte que ceux-ci deviennent quelque peu répétitifs, , mais outre cela, tout est conçu pour une expérience hors du commun, y compris la musique, avec force synthétiseurs et bruits « 8-bits », et les visuels, avec un style pixelisé qui séduit rapidement.

Pour les amateurs de jeux de rôle et de gestion tactique, Halcyon 6 est donc un choix tout indiqué. À consommer sans modération!

Partagez

À propos du journaliste

Hugo Prévost

Cofondateur et rédacteur en chef de Pieuvre.ca, Hugo Prévost se passionne pour le journalisme depuis l’enfance. S’il s’intéresse surtout à la politique, à la science, à la technologie et à la culture, Hugo n’hésite pas non plus à plonger tête première dans les enjeux de société, l’économie ou encore les loisirs et le tourisme.
Hugo est également membre de l’équipe éditoriale de Pieuvre.ca.