Navigation : wallonie

Afin d’amortir l’impact de l’arrivée au pouvoir de M. Donald Trump à la présidence des États-Unis, le premier ministre canadien Justin Trudeau a nommé le 10 janvier l’ex-ministre du Commerce international, Chrystia Freeland au poste de ministre des Affaires étrangères. Cette dernière a déjà fait ses preuves envers la Russie et la Wallonie.

La ministre canadienne du Commerce a claqué vendredi la porte de discussions avec la Wallonie sur le projet d’accord de libre-échange entre l’Union européenne et le Canada (CETA) en déclarant l’UE incapable de conclure un accord international.

Les ministres européens réunis mardi à Luxembourg n’ont pas réussi à se mettre d’accord pour signer l’accord de libre échange entre l’Union européenne et le Canada (CETA) en raison principalement de l’opposition de la région belge de Wallonie.