Navigation : télétravail

Entre la maison et le bureau, l’avenir sera hybride. Il devra être aussi bienveillant car de la même façon qu’on n’était pas tous dans le même bateau durant la pandémie, pour le télétravail, tout le monde ne part pas sur le même pied.

« Les politiques publiques peuvent encourager des tendances plus durables en matière de construction résidentielle, ce qui peut, à son tour, permettre au télétravail de contribuer davantage à la réduction des émissions polluantes. »

On le sait, l’année 2020 en fut une de transformation – et le mot est faible! Et l’une des conséquences de la crise sanitaire, et des fermetures généralisées qui s’en sont suivi, a été ce chambardement des modes de consommation de contenu. Avec cette année pandémique derrière soi, le Fonds des médias du Canada (FMC) tente de prévoir l’avenir. Un avenir qui viendra confirmer des tendances lourdes, oui, mais qui ne viendra pas signer l’arrêt de mort de certains aspects culturels, sociétaux et médiatiques en apparence intouchables.

Pas facile, déjà, de gérer les infrastructures réseau d’une entreprise employant quelque 4000 personnes réparties dans 33 studios et bureaux situés dans 22 pays différents. Mais quand la pandémie a frappé, tous ces gens ont été appelés à travailler de la maison, et l’équipe de Gameloft chargée de réaliser cette transition dans l’urgence a dû mettre les bouchées doubles. Entrevue.

Des chercheurs travaillant pour une entreprise appelée Bleeping Computer ont mis au jour une nouvelle faille de sécurité au sein de l’application de vidéoconférence Zoom, dont la popularité et l’utilisation ont fortement augmenté depuis que des centaines de millions de personnes ont été confinées à leur domicile, dans le contexte de la pandémie de COVID-19. Cette nouvelle vulnérabilité permettrait à un pirate de mettre la main sur le mot de passe des utilisateurs.