Navigation : système de santé

La pandémie de COVID-19 continue de faire des ravages au pays, notamment en ce qui concerne le nombre de décès enregistrés au Canada depuis le début de l’année. Dans un rapport préliminaire, Statistique Canada révèle que l’éclatement de la crise sanitaire et l’impact du virus ont tué plusieurs milliers de personnes en plus que lors d’une année typique.

Des enfants québécois passeraient entre les mailles du réseau de la santé, déplore l’Observatoire des tout-petits dans un rapport publié lundi. Les enfants d’immigrants feraient partie des plus touchés par ce phénomène, entre autres en raison d’une incompréhension, par la population, du fonctionnement du système de santé.

Pour la seconde année d’affilée, la Finlande arrive en tête du classement du bonheur parmi 157 pays, un palmarès publié par l’ONU le 20 mars. À la capitale, Helsinki, le nouvel hôpital pour enfants (HUS) inauguré le 7 septembre 2018 reflète la paix, le soutien social et la générosité.

S’agit-il véritablement de théâtre? N’est-ce pas plutôt un manifeste, un cri du coeur, un appel à l’action? Home Dépôt: un musée du périssable, une oeuvre présentée à l’Espace libre, surprend, séduit et dérange.

Un récent sondage, réalisé en début d’année auprès de 1404 patients du Québec et de la Colombie-Britannique, démontre l’impact qu’a eu la crise des opioïdes qui sévit dans l’Ouest du Canada et aux États-Unis. C’en est au point où certains patients canadiens, atteints de douleurs chroniques, n’auraient pas un plein accès aux médicaments de type opioïde qui pourraient pourtant les soulager.

La prolifération des médicaments onéreux et les problèmes qu’elle soulève en termes d’accès aux soins et de soutenabilité financière des systèmes de santé préoccupent l’OCDE, qui suggère de revoir les mécanismes de fixation des prix de l’innovation thérapeutique.

Le président américain Richard Nixon a déclaré la « guerre » au cancer par la signature du National Cancer Act en 1971. Le directeur de recherche du Centre de recherche en cancérologie de Lyon ( CNRS ), Marc Billaud, la philosophe du Centre de lutte contre le cancer Léon-Bérard, Julie Henry, et l’hématologue Pierre Sujobert mettent en garde contre ce genre de conception qui altère la perception des patients et influent sur les stratégies de santé publique, dans le Monde diplomatique de septembre.