Navigation : réseaux sociaux

Dans les premiers jours de la mise au point de vaccins contre la COVID-19, un média social moins connu a offert une plateforme pour des gens partageant les mêmes avis afin qu’ils puissent parler de vaccins, partager de fausses informations et spéculer sur les motivations pour leur mise au point. Une nouvelle étude de l’Université du Kansas démontre que des gens se sont rendus sur la plateforme en question, Parler, pour y trouver une « chambre d’écho », et que ces conversations peuvent permettre de mieux communiquer à propos de l’efficacité vaccinale lors de crises sanitaires.

Ils sont jeunes. Enfin, ils le sont un peu moins. Mais ils portent toujours en eux le feu sacré, la volonté d’ébranler les colonnes du temple médiatique et de changer les choses. Voilà pourquoi ils lancent Prendre parole – Lettres de la (plus si jeune) relève journalistique, un collectif publié aux Éditions Somme toute, le sujet du 53e épisode du podcast Entretiens journalistiques.

La guerre des nerfs se poursuit en Australie, alors que le réseau social Facebook bloque depuis maintenant deux jours tous les contenus des médias australiens sur ses pages, et empêche également ses utilisateurs vivant dans le pays de consulter quelque contenu journalistique que ce soit. Dans cet affrontement, plusieurs centaines de pages, y compris certaines luttant contre la désinformation, demeurent bloquées.