Navigation : réseaux sociaux

En raison de la radicalisation croissante aux États-Unis, de l’appui en déclin en faveur des normes démocratiques, et l’augmentation de l’appui envers la violence politique, les inquiétudes à propos des biais politiques sur les médias sociaux sont valides, peu importe la taille des groupes qui afficheraient ces biais.

Les résultats ont démontré que dans le contexte du clavardage tournant au flirt, les participants fantasmaient davantage à propos des partenaires alternatifs, et exprimaient davantage de désir envers ceux-ci.

Les publicités n’ont pas été publiées par les deux organismes (elles avaient été programmées pour une date future), mais elles ont été approuvées par le système de Facebook. Prévenue de la situation, la compagnie a admis que les publicités n’auraient pas dû être approuvées.

Twitter, à l’instar des autres plateformes de médias sociaux, est régulièrement la cible d’attaques des partis de droite, qui les accusent d’être biaisées en faveur de la gauche, en particulier aux États-Unis.