Navigation : réseaux privés virtuels

La solution est de mieux sécuriser ses appareils et de privilégier les applications payantes et reconnues. « Il y a des listes d’évaluation de ce type de service », encore que « la sécurité absolue n’existe pas».

Avec une popularité qui continue à croître, les VPN, les réseaux privés virtuels, sont utilisés pour atteindre plusieurs objectifs, objectifs qui tournent généralement tous autour de l’idée de naviguer en ligne sans qu’un site web, qu’un fournisseur d’accès, ou que d’autres services et systèmes puissent déterminer l’emplacement géographique d’un internaute, et ultimement l’identifier. Lorsque de tels services d’anonymat sont gratuits, toutefois, il y a probablement anguille sous roche, estime une nouvelle étude.