Navigation : protectionnisme

Emmanuel Macron a été reçu lundi en grande pompe à Washington par Donald Trump au premier jour d’une visite d’État que la France et les États-Unis veulent riche en symboles et en démonstrations d’amitié en dépit des divergences persistantes sur l’Iran, le commerce et le climat.

Si les partis politiques centraux ont fait de l’antitrumpisme un argument électoral, le parti d’extrême-droite a fait une percée aux dernières élections fédérales avec l’obtention de 13,5% des voix. Coincée entre deux, l’Allemagne qui a renouée avec l’universalisme de Goethe est-elle à la dérive ?