Navigation : perception

Science
0

Notre perception des couleurs est grandement erronée

La perception des couleurs a longtemps été un mystère pour les chercheurs en neurosciences et en psychologie, qui débattent sur la « quantité » de couleur qui est véritablement perçue. Une étude de l’Université Dartmouth, en collaboration avec le Amherst College, a révélé que les gens ne sont au fait que d’une gamme particulièrement limitée de couleurs dans leur vision périphérique; la majeure partie de notre perception de la couleur est donc forcément construite par le cerveau, affirment les chercheurs.

À la une
0

Aux origines de la perte de confiance envers la science

Un sondage sur la perte de confiance des Canadiens envers la science a surpris et déçu un grand nombre de scientifiques et d’amateurs de science  la semaine dernière. Mais deux données sont venues rappeler que les signaux d’alarme sont en lente progression depuis des décennies, et qu’il ne s’agit pas d’un problème que les amateurs de science pourront combattre seuls.

Cinéma / Télévision
1

Aleph Null & The Missing Mass, un film sur les facettes de l’obscurité

Trou noir, clair-obscur, photographie, black métal, éclipse : des facettes qui incarnent l’obscurité à leur tour, mais cette soi-disant absence de lumière nécessite un cadre pour la désigner telle quelle. Entre documentaire et vidéo d’art, Aleph Null & The Missing Mass (2017) du cinéaste norvégien Tor-Finn Malum Fitje plonge dans cet abyme sans dégager notre siège de spectateur.

Science Des jumelles sur le bord d'une baie, devant une ville
0

Cette région du cerveau qui surveille les murs

Pour se déplacer dans notre environnement, il est nécessaire d’observer les alentours, particulièrement les obstacles qui limitent les mouvements: les murs, le plafond et autres barrières qui définissent la géométrie de l’espace navigable autour de soi. Des chercheurs viennent d’identifier la zone de notre cerveau qui est responsable de cette détection.

Technologie
1

Une technologie pour transformer le 7e art en passe-temps

Une durée de plus d’une heure et demie pour un film peut décourager plusieurs spectateurs. Le département de neurosciences de l’Université de Barcelone et celui de l’Université de Pablo de Olivade (UPO) à Séville, ainsi que la chaîne de télévision espagnole RTVE, ont développé une méthode pour raccourcir la durée du contenu visuel sans perdre l’essentiel, rapporte El Pais le 20 juin.