Navigation : mark zuckerberg

La santé a la cote sur les réseaux sociaux, mais pas nécessairement pour les bonnes raisons: un nouveau rapport de l’organisation Azaaz révèle que les algorithmes de Facebook ont permis de multiplier les clics et les visionnements de fausses nouvelles et de contenus erronés en matière de santé. En un an, l’entreprise de Mark Zuckerberg aurait ainsi entraîné quelque 3,8 milliards de vues pour de tels contenus, révèle le rapport en question.

Mark Zuckerberg, le PDG de Facebook, a annoncé mercredi aux parlementaires américains qu’il faisait lui-même parti des dizaines de millions d’utilisateurs du réseau social dont les données personnelles ont été détournées au profit de Cambridge Analytica.

Facebook a commencé à modifier la manière dont il filtre les messages et les vidéos sur son fil d’actualité, une initiative qui, selon son PDG, inaugure une série de changements dans la stratégie du premier réseau social au monde.

Champagne! Selon la nouvelle annoncée en grande pompe sur le réseau social mercredi matin, vidéo souvenir à l’appui, deux milliards de personnes – près du tiers de l’humanité, rien de moins! – seraient inscrites sur Facebook. Face à une importance aussi prononcée, on ne sait plus s’il faut se réjouir ou s’inquiéter.

Alors que la campagne présidentielle américaine gagne en intensité, le réseau social Facebook fait tout en son pouvoir pour démontrer sa neutralité – un sujet de plus en plus délicat pour l’entreprise alors que les preuves continuent de s’accumuler contre elle.

Les comptes Twitter et Pinterest du président de Facebook Mark Zuckerberg ont été de nouveau sécurisés, a fait savoir lundi un porte-parole du géant des réseaux sociaux, répondant à des questions de la presse après des informations ayant fait état d’un piratage de ces mêmes comptes pendant la fin de semaine.

Le réseau social américain Facebook a démarré 2016 sur les chapeaux de roue, mais il regarde aussi à plus long terme avec une nouvelle structure de capital qui devrait dans l’immédiat consolider le contrôle de son patron-fondateur, Mark Zuckerberg.

Des « bots », appelés à la rescousse pour élargir l’écosystème d’entreprises utilisant son application de messagerie Messenger, à ses efforts dans la vidéo, Facebook poursuit l’offensive pour élargir son empire bien au-delà du réseau social de ses débuts.