Navigation : maladies

Une équipe de chercheurs de l’Université du sud de la Floride, de l’Université du Wisconsin à Madison, et de l’Université de Notre-Dame, a découvert des preuves indiquant qu’alors que la planète se réchauffe en raison des changements climatiques, les zones plus froides de la planète pourraient recenser davantage d’éclosions de maladies infectieuses.

Pour les uns, Bill Gates a prédit la pandémie, ce qui prouve qu’il nous cache quelque chose. Pour les autres, personne n’aurait pu prévoir une crise sanitaire de cette ampleur. Le Détecteur de rumeurs explique pourquoi les deux affirmations sont fausses.

Les poursuites en justice contre les compagnies pétrolières pour leur responsabilité dans les changements climatiques semblent en voie de se multiplier aux États-Unis. Elles reposent sur les impacts environnementaux et les factures qu’ils entraîneront, mais une chercheure suggère que ces poursuites devraient plutôt cibler les impacts sur la santé.

En plus d’être une catastrophe humanitaire, la guerre au Yémen est une catastrophe sanitaire, et à présent une opportunité pour les maladies infectieuses: on commence à y observer, chez les blessés et les malades, des cas de bactéries résistantes aux antibiotiques.

Tout n’est pas perdu pour les abeilles, aux États-Unis, alors que les pertes hivernales sont les plus faibles depuis plus d’une décennie, selon un sondage effectué auprès des apiculteurs américains dont les conclusions ont été publiées jeudi.