Navigation : littérature autochtone

L’auteure nous présente des personnages francs et directs, pour qui l’hypocrisie est pratiquement inconnue. Malgré l’absence d’une réelle intrigue, les moments de suspense ne manquent pas et on n’étire jamais la sauce pour tenter de les faire durer.

Empreint de spiritualité et ponctué d’une très belle poésie, ce premier roman est une grande réussite. Mais ce n’est pas tellement pour le style qu’on a envie d’en terminer la lecture, mais plutôt pour en ressentir toute l’émotion.

La version française du premier et seul roman du dramaturge cri Tomson Highway, vient d’être rééditée dans la Bibliothèque canadienne-française sous la traduction de Robert Dickson qui date de 2004. Champion et Ooneemeetoo était paru dans sa version originale anglaise en 1998, sous le titre Kiss or the Fur Queen.