Navigation : justice

La démocratie a mal, et le phénomène n’est pas limité à un seul continent: selon un sondage réalisé par le Pew Research Center auprès des habitants de 27 pays d’un peu partout sur la planète, les citoyens sont en colère contre les élites politiques, sont frustrés par les mauvaises conditions économiques et sont anxieux face à des changements sociétaux particulièrement rapides.

Restrictions officielles, mainmise de l’État sur les organes d’information, élection de leaders populistes – quand ils ne se réclament pas carrément de l’extrême droite –, contestations judiciaires… la liberté de presse est en bien mauvaise posture en cette année 2019, déplore Reporters sans frontières (RSF) dans son rapport annuel, où le Canada se classe en 18e position.

À Londres, une bande de bourreaux du dimanche s’est mis en tête d’exécuter des criminels ayant commis des actes ignobles et ayant purgé leur peine, ou encore des individus qui auraient échappé à la justice. Et face à ce Club des pendus, le détective Max Wolfe devra affronter ses propres démons, mais aussi la vindicte d’une population qui estime bien souvent que justice n’est que peu, voire carrément pas rendue.

Les tests génétiques d’un Américain qualifié de « Blanc » ont révélé que ses ancêtres étaient à 6% Amérindiens et à 4% Africains. Il a donc décidé de poursuivre le gouvernement qui lui avait refusé une subvention réservée aux entrepreneurs de « groupes désavantagés ».

S’il est de notoriété publique que le Canada n’est pas le « plus meilleur pays du monde », une citation peut-être attribuée à la blague à l’ex-premier ministre Jean Chrétien, on aurait pu croire qu’après la légalisation du droit à l’avortement par la Cour suprême, en 1988, les femmes d’un océan à l’autre auraient rapidement eu accès à des services d’avortement. Or, dans différentes provinces, y compris à l’Île-du-Prince-Édouard, cela ne devint une réalité qu’en 2016, écrit la journaliste Kate McKenna dans No Choice, paru ce printemps chez Fernwood Publishing.

La réputation du groupe français de musique électronique Justice n’est plus à faire. Digne héritier de la French Touch, ayant reçu le flambeau de la part de Daft Punk, le duo présente ici son troisième album concert Woman Worldwide, après autant d’albums studio. Et le résultat? Satisfaisant, voire bien agréable, mais sans plus.

Michael D. Cohen, l’ancien « homme à régler les problèmes » du président Donald Trump, a présenté une admission extraordinaire en cour, mardi, selon laquelle M. Trump lui aurait demandé d’organiser des paiements effectués auprès de deux femmes, durant la campagne électorale de 2016, pour les empêcher de s’exprimer en public à propos de possibles relations extraconjugales avec celui qui était alors candidat républicain à la présidence.