Navigation : infection

Les projecteurs médiatiques se sont maintenant détournés de Durban, en Afrique du Sud, où la 21e Conférence internationale sur le sida a refermé ses portes. Le continent africain reste le bastion à conquérir dans le combat contre le VIH et le pays au célèbre cap se voit particulièrement meurtri par ce fléau – mais loin d’avoir jeté l’éponge – avec sept millions de Sud-Africains infectés par la maladie.

Le gouverneur de la Floride a annoncé vendredi les premiers cas d’une transmission locale du virus Zika sur le territoire américain, affirmant que les tests effectués auprès de quatre résidents démontraient qu’ils avaient vraisemblablement été infectés par des morsures de maringouins.

Jeu de société particulièrement marquant des dernières années, Pandémie offre un savant mélange de stratégie, de hasard et de travail d’équipe. À condition de ne pas trop se traîner les pieds et d’avoir la chance de son côté.

Des participants à la convention républicaine de Cleveland ont vomi, et ce n’est pas pour la première raison qui viendrait à l’esprit. Un microbe, un vrai, est à l’œuvre — une de ces choses qui se propagent de façon virale lorsqu’elles disposent d’un environnement favorable.

L’éradication de l’hépatite C est un enjeu mondial : 180 millions de personnes, de tous horizons, vivent avec cet ennemi invisible. Lorsque les dommages se font sentir 20 à 30 ans après l’introduction du virus, il est parfois trop tard. L’hépatite C s’est transmise de façon effrénée au Canada à la fin des années 1980 et les conséquences commencent aujourd’hui à apparaître. De nouveaux médicaments donnent toutefois de l’espoir à des hommes et des femmes comme Johanne Bussière, assaillie par le virus depuis 33 ans.

Une mère infectée par le virus Zika au premier trimestre de sa grossesse a un risque de l’ordre de 1% d’avoir un bébé atteint de microcéphalie, une grave malformation de la tête, soit 50 fois plus qu’en temps normal, selon la première étude à quantifier ce risque, réalisée par l’Institut Pasteur.

Les experts sauront dans « quelques semaines » si le virus Zika cause la microcéphalie et le syndrome Guillain-Barré mais les essais cliniques à grande échelle de vaccins ne devraient pas démarrer avant 18 mois au moins, a prévenu vendredi l’OMS, selon des informations rapportées par l’Agence France-Presse.