Navigation : gouvernement couillard

La plus grande fête à saveur politique, dimanche soir, ne devait pas être dans les locaux de Québec solidaire, malgré l’élection (sans surprise) de Gabriel Nadeau-Dubois et de Manon Massé aux postes de co-porte-parole de la formation. Non, c’est plutôt du côté du Parti libéral du Québec que l’on devait sabler le champagne, en constatant la suite de l’autodestruction de la gauche politique.

De nombreux syndiqués du milieu de l’éducation montent aux barricades pour exiger que le ministre Sébastien Proulx recule dans le dossier du cours d’éducation financière, et revienne sur son engagement à « imposer » ce nouveau cours dès la rentrée scolaire 2017.